. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony Le Cazals

« Quand il a adopté autrefois une opinion (reçue ou agréable), l'esprit humain pousse tout le reste à la confirmer et à la conforter. Et même s'il existe un plus grand nombre de raisons de poids d'aller à l'opinion opposée, il les néglige ou les dédaigne, ou bien par quelque distinction, les met de côté pour les rejeter […] Les hommes […] prêtent attention aux événements qui les satisfont, mais quand ce n'est pas le cas, et bien que cela arrive plus souvent, ils les négligent et les ignorent. Subtilement, cette forme de bêtise s'insinue en philosophie et dans les sciences, dans lesquelles la première conclusion ramène à elle-même tout ce qui l'a suivie et met en conformité avec elle-même tout ce qui vient après pourtant bien plus solide et meilleur. »


Francis Bacon, Novum Organum.

Se basant sur l'assimilation, nous (notre attention) sommes poussés, nous et notre attention, a empruntés toujours les même frayage. Nous résolvons les problèmes toujours d'une manière familière, convenue qui n'est pas la plus efficace. L'éducation consiste donc dans l'acquisition de ne nouvelles méthodes (algorithmes ou non). Il ne s'agit pas pour autant de produire un « benchmarking of the best practices. »

On retrouve cela dans :

- le « biais de confirmation » (très courant dans les théories axiomatique et théorie du complot)

- le mimétisme chez Girard.

- l'assimilation chez Nietzsche

Le nombre de biais de connaissance (biases en anglais) est impressionnant.

Le pendant de cela revient à écarter le contrevenant:

« J'ai pendant des années suivi une règle d'or : si je croisais un fait publié, une nouvelle observation ou une idée allant à l'encontre de mes résultats, j'en dressais sans faute et immédiatement un mémorandum. Car je savais d'expérience que ces faits et pensées-là, bien plus que les faits favorables, ont tendance à être oubliés. »

Darwin, Autobiographie

L'un des plus grands contextes de biais cognitif semble être la subjectivité, qui s'il y a nécessité à se leurrer pour avancer, semble être prise dans le travers idéaliste comme l'appelait Nietzsche (toujours traduit par mensonge) : c'est le modèle réflexif plus largement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article