. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Le Cazals

Pierre Henry-Larivière

 

Juriste et avocat à Falaise ; député jacobin lors de l'Assemblée nationale législative ; député girondin à la Convention nationale au procès de Louis XVI, se récuse sur la question de la culpabilité du roi, sous prétexte qu'il a rédigé le décret du jugement et s'est opposé à son amendement ; vote pour la ratification du jugement par le peuple, pour la détention pendant la guerre et l'exil à la paix et pour le sursis ;  le 12 avril 1793, vote pour la mise en accusation de Jean-Paul Marat ; membre élu, à la _Commission des Douze_ pour la recherche des complots contre la Convention, il s'attaqua aux Montagnards 21 mai 1793 jusqu'à sa démission 27 mai 1793 face au refus d'être entendu par la Convention ; membre du Comité de salut public du 3 juin au 7 octobre et demande entre autres  « l'arrestation de tous les membres des anciens Comités », en particulier Robert Lindet et Lazare Carnot ; clychien ; il est élu député au Conseil des Cinq-cents ; clyhien royaliste sous le directoire ; est obligé e s'exilé en Suisse suite au coup d'état royaliste manqué du 4 septembre 1797 ; rejoint à Londres l'entourage du comte d'Artois (futur Charles X) ; rentre en France en 1814 et devient avocat général à la Cour de cassation ; s'exile à nouveau sous les Cent jours puis rentre ; s'exile sous le règne de Louis-Philippe et rentre en 1837 ; décès le 3 novembre 1838.

A lire :
Sinistrisme - Babouvisme - Sans-culottes -  Enragés - Montagne - Jacobins - Cordeliers : indulgents , fripons , exagérés - Feuillants - Girondins - Plaine - Comité de sûreté générale - Comité de salut public - Assemblée nationale constituante - Assemblée nationale législative - Assemblée conventionelle - Directoire - Coup d'État du 18 fructidor - Coup d'état du 18 brumaire - Consulat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article