La Philosophie à Paris

224. Guetter les signes à l’horizon.

14 Février 2013, 21:29pm

Publié par Anthony Le Cazals

La corde tendue par delà la fêlure entre le Dedans et le Dehors devient, chez Foucault et Laporte, dont il s’inspire, une lumière allumée au milieu de l’ombre qui guide plus sûrement que la lumière de midi. Une sorte de direction ténue. Il y a acuité...

Lire la suite

223. Aimer et mépriser le destin.

14 Février 2013, 21:26pm

Publié par Anthony Le Cazals

Mais plus largement, cette différence pose la question de la transgression. La transgression de cette limite du langage est nécessaire à tout processus qui « avance », elle est le passage obligé pour toute création. Pour créer, on a besoin de sympathiser,...

Lire la suite

222. Pour une nouvelle théorie des signes.

14 Février 2013, 21:25pm

Publié par Anthony Le Cazals

Remettre en cause toute la tradition philosophique, ne serait-ce que sur le thème de la théorie des signes, c’est ce que Foucault a amorcé à partir de l’œuvre « prophétique » de Nietzsche. Il sera rejoint par Deleuze et Guattari qui, à leur manière, produiront...

Lire la suite

221. Foucault et la pensée du Dehors.

14 Février 2013, 21:20pm

Publié par Anthony Le Cazals

Exergue. — Nietzsche nous a signifié pourtant depuis bientôt un siècle, que là où il y a signe il ne peut y avoir l’homme, et que là où on fait parler les signes, il faut bien que l’homme se taise. Ce qui me paraît décevant, naïf sur les réflexions, les...

Lire la suite

220. Foucault et le Dehors : transgresser la limite et se laisser attirer au dehors.

14 Février 2013, 21:17pm

Publié par Anthony Le Cazals

Ensemble des articles du dossier. Il suffit de cliquer sur les liens : 221. Foucault et la pensée du Dehors 222. Pour une nouvelle théorie des signes. 223. Aimer et mépriser le destin. 224. Guetter les signes à l’horizon. 225. La transgression de la limite...

Lire la suite

217. La terre du langage labourée pour Foucault.

14 Février 2013, 21:16pm

Publié par Anthony Le Cazals

Il va nous falloir à présent introduire un rire, une effraction de pensée, pour faire subodorer au lecteur la suite. La réflexion n’est point la vaillance, elle est lâcheté, Merleau-Ponty a tenté avec courage de retirer les concepts propres à la réflexion....

Lire la suite

216. La perception « charnelle ».

14 Février 2013, 21:14pm

Publié par Anthony Le Cazals

Quand la vision silencieuse tombe dans la parole et quand, en retour, la parole, ouvrant un champ du innommable et du dicible, s’y inscrit, à sa place, selon sa vérité, bref, quand elle métamorphose les structures du monde visible et se fait regard de...

Lire la suite

215. Dissoudre les nœuds de l’esprit : en finir avec le chiasme.

14 Février 2013, 21:12pm

Publié par Anthony Le Cazals

Pour Merleau-Ponty, celui qui pense perçoit avant tout, plus qu’il n’agit ou ne s’immerge dans une activité, un métier. Il choisit d’emblée la voie de la négativité de l’esprit, plutôt que l’affirmation cellulaire du cœur et de la vibration. Si la première...

Lire la suite

214. Solipsisme et idiotie.

14 Février 2013, 21:05pm

Publié par Anthony Le Cazals

Il est une posture typique du contemplatif qui a perdu l’adhérence avec l’activité ; c’est le solipsisme. Il y a là toute une série d’exagérations que quelques écrivains non sortis de l’enfance poussent à l’extrême. Ils vont jusqu’à douter de l’existence...

Lire la suite

213. L’impensé.

14 Février 2013, 21:00pm

Publié par Anthony Le Cazals

Relevé. — I. « L’absence de signe peut-être un signe » MpS_71 « L’écrivain au contraire s’installe dans des signes déjà élaborés… S’il y a caché dans le langage, un langage à la seconde puissance, où de nouveau les signes mènent la vie vague des couleurs,...

Lire la suite

212. La contingence radicale.

14 Février 2013, 20:56pm

Publié par Anthony Le Cazals

Merleau-Ponty cherche à dépasser l’alternative de la subjectivité MpVI_76 et de la structure. Même s’il reconnaît à chaque fois les avancées de l’existentialisme de Sartre et du structuralisme de Lévi-Strauss, il cherche à les dépasser à travers l’impensé...

Lire la suite

211. Comment négliger les absolus, les puretés, les distinctions en droit, les grandes réciprocités binaires.

14 Février 2013, 20:54pm

Publié par Anthony Le Cazals

Dans ce dossier, nous étudierons la philosophie de Maurice Merleau-Ponty, dans la perspective ouverte par la confrontation à une crise, issue de ses tergiversations entre plusieurs orientations. Merleau-Ponty comme d’autres avant lui et après lui s’est...

Lire la suite

210. Merleau-Ponty et les nœuds de pensée : supprimer les invisibles absolus.

14 Février 2013, 20:53pm

Publié par Anthony Le Cazals

Ensemble des articles du dossier. Il suffit de cliquer sur les liens : 211. Comment négliger les absolus, les puretés, les distinctions en droit, les grandes réciprocités binaires. 212. La contingence radicale. 213. L’impensé. 214. Solipsisme et idiotie....

Lire la suite

201. Préambule.

14 Février 2013, 20:51pm

Publié par Anthony Le Cazals

Les signes, ce sont les affects, les forces autres que physiques, plus « biologique » que subjectives, c’est-à-dire nullement métaphysiques en ce que nous, guetteurs, les ressentons. Le premier dossier porte sur Merleau-Ponty et les nœuds de pensée qui...

Lire la suite

200. La théorie des signes dans les années 60-70

14 Février 2013, 20:49pm

Publié par Anthony Le Cazals

...

Lire la suite

137. La grande politique.

14 Février 2013, 20:47pm

Publié par Anthony Le Cazals

Exergue. — Une civilisation « supérieure » (comme celle visant sa propre autonomie) ne peut naître que là où il y a deux castes distinctes de la société ; celle des travailleurs (moraux) et celles des oisifs immoraux, capables de loisir véritable… le...

Lire la suite

136. Le milieu philosophique affranchi.

14 Février 2013, 20:45pm

Publié par Anthony Le Cazals

Exergue. Laissez donc les philosophes pousser en toute liberté, refusez-leur toute perspective d’une situation, tout espoir de prendre rang dans une position sociale, ne les aiguillonnez pas par un traitement ; mieux encore : persécutez-les, regardez-les...

Lire la suite

135. Les deux morales.

14 Février 2013, 20:43pm

Publié par Anthony Le Cazals

Qu’il y ait une existence morale ou une existence tragique, Nietzsche les fait reposer sur deux morales différentes, il y a pour lui nécessité que l’existence tragique impose sa propre morale, que ce soit elle qui forge les valeurs. La morale s’est alors...

Lire la suite

134. La morale et le tragique chez Nietzsche.

14 Février 2013, 20:38pm

Publié par Anthony Le Cazals

Exergue. Il faut maintenant que les moralistes consentent à se laisser traiter d’immoralistes parce qu’ils dissèquent la morale… Les moralistes d’autrefois ne disséquaient pas assez et prêchaient trop souvent. Nietzsche NzHH2°19. La morale chez Nietzsche...

Lire la suite

133. La Grande santé.

14 Février 2013, 20:29pm

Publié par Anthony Le Cazals

Pour entraver le romantisme pessimiste de ses débuts, marqué par sa jubilation pour la musique dans Naissance de la Tragédie (1870-1872), Nietzsche développe dès les écrits non publiés de 1872 tout un goût scientifique vigoureux mais divergent : c’est...

Lire la suite

132. Pourquoi la science a-t-elle tant d’avance sur la philosophie ?

14 Février 2013, 20:25pm

Publié par Anthony Le Cazals

Est-ce parce que la science dépasse nos appréhensions quotidiennes et parce que la science s’est placée plus vite que la philosophie classique (raison suffisante) face à une perte d’intelligibilité de ce qu’elle observe que la science est avant tout un...

Lire la suite

131. Recueillir tout ce qui peut-être affirmé.

14 Février 2013, 20:24pm

Publié par Anthony Le Cazals

Exergue. Je possède, pour les signes de montée et de déclin, un flair plus sensible que quiconque ait jamais eu, je suis là-dessus le maître par excellence, je connais les deux, je suis les deux. Nietzsche NzEH ° II,1 . Recueillir tout ce qui peut être...

Lire la suite

130. Nietzsche et les signes : recueillir ce qui doit être affirmé.

14 Février 2013, 20:22pm

Publié par Anthony Le Cazals

Ensemble des articles du dossier. Il suffit de cliquer sur les liens : 131. Recueillir tout ce qui peut-être affirmé 132. Pourquoi la science a-t-elle tant d’avance sur la philosophie ? 133. La Grande santé. 134. La morale et le tragique chez Nietzsche....

Lire la suite

124. La complexité, l’entrelacs de la vie et du travail est une simplicité enrichie.

14 Février 2013, 20:20pm

Publié par Anthony Le Cazals

Cet effort et cette autonomie par rapport aux déterminismes nous conduisent à une première distinction. Bergson est l’un des philosophes contemporains à s’être intéressé à la simplicité. Il faut de suite préciser que la simplicité va de pair avec la complexité...

Lire la suite

123. Au-delà du vitalisme : l’après Bergson.

14 Février 2013, 20:16pm

Publié par Anthony Le Cazals

Pour faire un lien avec notre dossier sur Deleuze 230 , au-delà de la lecture singulière de Bergson que fait Deleuze, il déclare que ce qui l’intéresse, ce sont les affects et les percepts et non les images, entendues comme représentations du monde. Plus...

Lire la suite