EDITORIAL Saint-Denis

Accueil

Anciennement www.paris8philo.com et www.paris-philo.com, ce site, créé en 2006 au moment du CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques selon la pensée du Dehors ou du Surpli, qui est une pensée hors contrat de la complexité en que celle est porteuse de multiples facteurs et échelles, en tant qu'elle indexe l'information numérique sur la masse et sur l'énergie et produit une excitation lumineuse. Il contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Bonne lecture :) 

Liens vers sites

Archives

Publié par Les étudients de Paris 8

Qui sont les Thermidoriens ? Les députés qui s'opposent à Robespierre à partir du 9 Thermidor
On trouve :

  • des modérés : Sieyès, Boissy d'Anglas, Cambacérès ;
  • des opposants à Robespierre (montagnards dantonistes) : Tallien, Fréron et Carrier ;
  • des membres du gouvernement révolutionnaire (CSG, CSP, TR) : Barère, Carnot, Collot d'Herbois, Billaud-Varenne, Vadier, Amar, Fouquier-Tinville 
  • Sont liés aux thermidoriens les « 73 » députés protestataires et emprisonnés jusque-là (dont Louis-Sébastien Mercier)

On pensera aussi aux tenants des insurrections fédéralistes (dont Louvet de Couvray qui ont évités la prisons et la guilltoine)

Toutefois
Carrier, le responsable des noyades de Nantes est guillotiné, place de grève; 
Joseph Lebon qui avait sévi à Cambrai, est exécuté à Amiens

La contre-revolution
Tout cela est fait avec l'encouragement de familles des victimes et de suspects mis en liberté, en favorisant auprès de l'opinion l'image d'une Terreur violente et sanguinaire expression de la réaction.
Fréron, représentant de la Convention dans le Midi avec Barras en 1793, où il s'était distingué par sa violence et ses rapines, fait reparaître à partir du 11 septembre 1794 (25 fructidor de l'an II), L'Orateur du Peuple, dont il fait l'organe de la propagande réactionnaire et où il fait preuve d'un antijacobinisme virulent.
Fréron et Tallien organisent des bandes de muscadins, qui se heurtent aux Jacobins, notamment le 19 septembre 1794 (jour du travail an II)
Parmi les contre-révolutionnaires les plus virulents on peut citer : les chanteurs et compositeurs Pierre Garat, Jean Elleviou et Ange Pitou, l'auteur de théâtre Alphonse Martainville et le journaliste Isidore Langlois.

Les meusres


Sorces
 

A lire :
Chronologie - GlossaireSinistrisme - Babouvisme - Sans-culottes -  Enragés - Montagne - Jacobins - Cordeliers : indulgents , fripons , exagérés - Feuillants - Girondins - Plaine - Comité de sûreté générale - Comité de salut public - Assemblée nationale constituante - Assemblée nationale législative - convention nationale - Mort du roiTerreurDirectoire - Coup d'État du 18 fructidor - Coup d'état du 18 brumaire - Consulat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article