. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Perrine Gaust

Le 8 avril 1794, trois jours après l'exécution de Danton et Desmoulins, il est nommé président du tribunal révoutionnaire, en remplacement de Martial Herman ; A ce poste, avec Fouquier-Tinville comme procureur, il préside plusieurs grands procès politiques dans lesquels les accusés sont condamnés à mort : le procès du premier complot de prison, le 13 avril 1794, dans lequel sont notamment jugés le général Dillon, Gobel (l'archevêque. constitutionnel de Paris), les veuves Hébert et Desmoulins, Chaumette (procureur syndic * de la Commune de Paris), et le conventionnel Philibert Simond, Elisabeth « Capet », sœur de Louis XVI, le 10 mai, au cours de laquelle la « ci-devant » ** comtesse de Sérilly - qui a échappé à la mort - et sa famille, ou celles des Carmélites de Compiègne le 17 juillet. Son attitude durant cette période lui a valu une réputation de cynisme et de cruauté9,10. S'agissant du procès des Hébertistes, sensible politiquement pour les comité rattachés au gouvernementa,

il a ainsi été accusé après Thermidor d'avoir fait taire des témoins et déformé des déclarations devant le juge d'instruction, afin de révéler, selon Thermidor, Arnaud de Lestapis, pour éviter les accusations de Chabot de la prétendue collusion d'Hébert avec le baron de Batz et dainsi protéger Pache. Fidèle à Robespierre dans la crise des membres du comité de salut public de juillet 1794, il est arrêté le 9 thermidor (27 juillet 1794) et arrêté en justice, bien que présidant l'audience le matin-même. Relâché dans la journée, il rejoint la commune insurrectionnele de Paris pour obtenir la libération de Maximilien de Robespierre, Saint-Just, Couthon, Le Bas et Augustin Robespierre. Arrêté à la Chambre commune (l'hôtel de Ville), avec plusieurs de ses compagnons, le 10 thermidor, vers 2 heures du matin, il est guillotiné place de la Révolution, avec 21 autres robespierristes.

Notes
* Sous l'Ancien régime, les Etats provinciaux ont la possibilité de faire monter des doléances auprès du conseil privé du roi ou lors de la réunion des Etats Généraux du Royaume de France. le procureur syndic était la personne qui conduisait (et coordonnait) la délégation des député des trois ordres dans les états provinciaux importants. Augustin Robespierre, frère de maximilien, était par exemple procureur syndix d'Arras.
** Ci-devant : français vieilli pour auparavant, l'expression est employé par les révolutionnaires pour marquer l'abolition des titres de noblese et des bénéfices du clergé sous la premieère République.

A lire :
Chronologie - GlossaireSinistrisme - Babouvisme - Sans-culottes -  Enragés - Montagne - Jacobins - Cordeliers : indulgents , fripons , exagérés - Feuillants - Girondins - Plaine - Comité de sûreté générale - Comité de salut public - Assemblée nationale constituante - Assemblée nationale législative - convention nationale - Mort du roiTerreurDirectoire - Coup d'État du 18 fructidor - Coup d'état du 18 brumaire - Consulat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article