. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony

SUPIOT, les matins de France Culture, 26 janvier 2010 Ce que je constate et que j'observe dans les institutions c'est qu'il y a 1°) les mécanismes de représentation politique : un homme une voix qui marchent à la majorité 2°) les mécanismes de la représentation de type démocratie sociale qui renouent avec les vieilles formes de l'ancien régime car ce sont les groupes d'intérêt [lobbies], donc des formes de représentation qualitative (basée sur l'unanimité) 3°) et une troisième forme de représentation : la représentation quantifiée. Il me semble que c'est là qu'il y a le plus de difficultés actuellement car c'est soustrait à toute délibération démocratique car on pense que c'est de l'ordre technique , qu'il s'agisse des normes comptables, de la construction d'indicateurs ou la construction des indicateurs statistiques. "La représentation chiffré qui gouverne lea gestion des affaire publics et privées enferme les organisations internationales les états et les entreprises, dans l'autisme de la quantification qui les coupe de plus en plus de la réalité de la vie des peuples" [cf. les devenirs chez Deleuze où l'imperceptible c'est l'indénombrable, ce qu'on ne se laisse compter, mesurer] p. 84 de son dernier livre "L'esprit de Philadephie"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article