. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Michel Albigens

REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou

Biographie

Kirill Ier prend la tête de l’Église orthodoxe russe le 27 janvier 2009 avec 508 voix sur 702. Vladimir Mikhaïlovitch Goundiaïev est né le 20 novembre 1946 à Leningrad, d’un père et d’un grand-père prêtres. En 1965, à 19 ans, il est admis à l’Académie de théologie de Leningrad-Saint-Pétersbourg où il obtiendra un doctorat. Il en sera k'un des professeur puis le recteur. Le 14 mars 1976, il est consacré évêque de Vyborg. En 1984, il devient archevêque de Smolensk, en 1988, celui de Smolensk et de Kaliningrad et enfin, il devient métroplite en 1991, sous le patriachat d'Alexis II, son prédécesseur.

En effet, déjà en 1989, le patriarche Alexis II le choisit comme chef du département des relations ecclésiales extérieures et membre permanent du Saint-Synode.

Son grand-père fut parmi les premiers à être emprisonné dans le camp de concentration des îles Solovetsky où il passa 30 ans, tandis que son père sera condamné à trois ans de travaux forcés à Kolyma.

REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou

Son importance en Russie, son éminence

C'est une personne difficile à placer sur le spectre politique mondial, surtout ces derniers temps et à la lumière de ses dernières déclarations concernant la guerre en Ukraine. En mars 2022, il déclarait : c'est « la vérité de Dieu que les peuples de Russie, d'Ukraine et de Biélorussie doivent être réunis en un seul peuple spirituel ». Il s'agit de réunir la Grande Russie, la Petite Russie ou Nouvelle Russie et la Russie blanche.

Le 16e patriarche de Moscou et de toute la Russie, de toutes les Russies il faudrait dire, a la chaire de la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou d'où il fait son homélie le dimanche et préside plus de trente-six mille paroisses. Ses fidèles sont plus de cent millions, soit environ un tiers des chrétiens orthodoxes du monde, comme le rappelle le rapport "God Save Russia". Entre 2010 et 2020, une cinquantaine d'églises ont été construites. 
 
En Russie l'Église considérée comme un pilier de l'État et sa proximité avec le président Poutine tien au fait il est de fait « aumônier du Kremlin ». Poutine veut s'appuyer sur le soutien des orthodoxes russes, L'Église orthodoxe russe compte environ 150 millions fidèles, et Kirill 1er, en retour souhaite maintenir son leadership dans l'Eglis'e russe. Comme le rapporte The Guardian en 2012, Kirill 1er qualifie Poutine de « miracle de Dieu ».

REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou

Relation internationales

Les Eglises de l'Ouest (catholique) et de l'Est (orthodoxe) se sont rapprochées dans un premier temps lors des rencontres de Cuba en 2016, c'est le dialogue oecuménique voulu par Jean-Paul II et qui revient par phases. Les dirigeants du monde entier ont compris à quel point son influence ne doit pas être négligée. Outre les Papes Benoît XVI et François 1er, on peut citer Barack Obama, Xi Xinping, François Hollande ou Bashar El-Assad.

Pourtant, les liens se sont distendus depuis. Le 15 mars 2022, Kirill 1er et le Pape François ont tenu une conversation en ligne, mais, alors que la note du Vatican parle d'une rencontre « motivée par le désir d'indiquer un chemin vers la paix, de prier pour le don de la paix, de déposer les armes », le compte rendu côté russe souligne simplement le fait que « les parties ont souligné l'importance exceptionnelle du processus de négociation en cours, exprimant leur espoir de parvenir au plus vite à une paix juste », lit-on dans La Repubblica.

Il a même rendu visite à François Hollande à l'Elysée le 5 décembre 2016 pour consacrer la cathédrale du nouveau Centre Spirituel et Culturel Russe (CSCR). Il existe déjà rue Boissière, un Centre Russe pour la Science et la Culture (CRSC) où sont donnés principalement des cours de russe et de piano mais où sont réalisé des manifestations culturelles aussi.

Influence et conservatisme

Le ministère qu'il occupe à la fin des années 80 sera transformé en « une école de pensée, un laboratoire d'innovations au service de l'Église » selon l'archevêque Ilarion Alfeev. Beaucoup le considèrent comme un innovateur, mais il n'est pas exempt de critiques de la part de ceux qui le jugent trop proche des catholiques.

En réalité, Kirill n'a jamais été un réformateur, ni un modernisateur complet : selon le Sun24ore, il serait, en effet, opposé à toute réforme de l'Église au sens liturgique ou doctrinal. Avec Poutine, il est plutôt le promoteur d'une pensée et d'une vision purement conservatrices, qui attaquent et critiquent les dérives du modèle occidental.
 
Il ne faut point s'y tromper il participe de la révolution conservatrice. Il est aussi un pourfendeur de l’homosexualité et se satisfait de la loi voulue par Vladimir Poutine interdisant « la propagande de l’homosexualité aux mineurs ».
 
Il s'oppose à « ces valeurs proposées aujourd'hui par ceux qui revendiquent la domination mondiale ». Et il ajoute encore, selon CNN : « Pour entrer dans le club de ces pays, il faut organiser une gay pride. Pas faire une déclaration politique, dire 'nous sommes avec vous', ni signer le moindre accord, mais bien organiser une gay parade ». Mais cela va au-delà des simples aspects sociétaux, il a une vision civilisationnelle.

Sur la guerre en Ukraine (2022)

Il est décrit par Famiglia Cristiana comme un « porte-étendard de la guerre ». Il n’hésite pas à s’afficher en bénissant armes et missiles, ni à justifier la répression de l’opposition et des médias indépendants.

Selon le média proche du Vatican, il aurait déclaré que « la plupart des pays du monde sont désormais sous l'influence colossale d'une force, qui aujourd'hui, malheureusement, s'oppose à la force de notre peuple », ajoutant : « Nous devons aussi être très forts. Quand je dis "nous", je veux dire, d'abord, les forces armées, mais pas seulement. Tout notre peuple aujourd'hui doit se réveiller, comprendre qu'un moment particulier est venu, dont dépend le destin historique de notre peuple ».

Selon La Repubblica, il a justifié ainsi le « déclenchement des hostilités » : « depuis 8 ans, il y a eu des tentatives de détruire ce qui existe dans le Donbass, où il y a un rejet fondamental des soi-disant valeurs qui sont offertes aujourd'hui par ceux qui revendiquent le pouvoir mondial ».

Ou encore; selon Il Fatto Quotidiano, « Nous parlons de quelque chose de beaucoup plus important que la politique. Nous parlons du salut humain... nous sommes entrés dans une guerre qui n'a pas de sens physique, mais métaphysique ».

Ceci pousserait à « faire des peuples frères des ennemis » sans ménager « les efforts et les fonds pour inonder l'Ukraine d'armes et d'instructeurs de guerre », selon Avvenire.

Selon un document du SEAE (Service européen pour l'action extérieure) consulté par Politico (Journal Italien) et relayé par France Presse, une proposition de sanctions restrictives est à l'ordre du jour sou réserve d'être approuvée par les pays membres de l'UE, prévoit une liste de personnalités russes auxquelles l'UE. « Le patriarche Kirill est donc chargé de soutenir ou de mettre en œuvre des actions ou des politiques qui compromettent ou menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, ainsi que la stabilité et la sécurité en Ukraine »

Selon Cyril Hovorun, professeur d'ecclésiologie et de relations internationales, « Il ne s'agit pas seulement de la soumission complète de l'Église aux autorités politiques. L'Église a également essayé d'influencer le Kremlin. Et dans un sens, l'Église orthodoxe russe a réussi, parce que le Kremlin a adopté à un moment donné le langage politique de l'Église, qui s'est transformé en idéologie du monde russe. Cette idéologie est née avec l'Église et a ensuite été utilisée comme une arme par le Kremlin. » (source : al Jazeera)

Controverses et scandales

Sa carrière débute à l'époque soviétique, où l'Église orthodoxe était soumise à l'URSS, et elle est nourrie par le soupçon de liens étroits avec le KGB, les services secrets soviétiques, qui s’appuyaient sur l’institution pour espionner les fidèles. 

Dans les années 1990, il est éclaboussé par un autre scandale, l’Église étant alors accusée de profiter de ses exemptions fiscales pour revendre à profit des cigarettes. 

Il est aussi connu pour un certain goût du luxe. En 2012, une photo, publiée sur son site, révèle qu’il porte une montre d’une valeur éstimée à 30 000 dollars. Sur la photo retouchée au moment du scandale, le reflet de la "mystérieuse" montre sur la table en verre n'a pas été effacé. Ce qui a accentué le scandale.

En tout cas, au-delà des scandales, des mystères et des polémiques autour de cette figure, sa proximité avec Vladimir Poutine, sa capacité à amplifier son message du haut d'une chaire, ses coups continus pour la défense de la guerre en Ukraine font de lui l'une des figures incontournables de ce moment.

REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
REVOLUTION CONSERVATRICE / Le patriarche Kirill 1er de Moscou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article