. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony Le Cazals

La nouveauté est liée à une certaine forme d’appétit, non pour la connaissance elle-même, mais pour la jubilation de la connaissance comme « bonheur » ou comme sentiment de sécurité retrouvé suivant de quelle tonalité affective on vient. Penser, c’est toujours expérimenter, non pas interpréter, mais expérimenter, et  l’expérimentation, c’est toujours l’actuel, le nouveau, ce qui est en train de se faire DzP_104. Ou encore nous dit Deleuze, Penser, c’est expérimenter, mais l’expérimentation, c’est toujours ce qui est en train de se faire — le nouveau, le remarquable, l’intéressant DzQP_106. C’est la question de l'important 727-729, de savoir ce qui importe à un moment donné. Sitôt qu’on désigne la nouveauté comme ce qui importe, la pensée devient « expérimentation ». Positivement, « expérimenter » signifie principalement trois choses. D’abord « essayer » des voies inconnues ou « tenter » des directions nouvelles en dehors des opinions et des frayages tout faits ou des habitudes de pensée et de perception. Ensuite « prendre part activement », s’engager ou s’impliquer, au sens où la pensée n’est pas simplement spectatrice ou contemplative, mais où elle participe de manière active à ce qu’elle tente. Enfin, dans l’expérimentation, la pensée s’engage dans un processus dont elle ignore l’issue ou le résultat, et c’est en cela qu’elle est étroitement liée à l’expérience de la nouveauté. Si la pensée se définit dans l’expérimentation, elle passe par une diminution de l'intellectualité de l'« esprit » et une augmentation de la capacité d'action et d’anticipation. Nietzsche parle alors de modération et virilité (l’andreia grecque), une modération vis-à-vis de la tentation de l’hyperbole 526. Deleuze, quant à son expérimentation avec Guattari, dit : nous nous sommes dépersonnalisés l'un par l'autre et nous nous sommes singularisés l'un par l'autre pour signifier  cette double tendance, ce double réglage de notre activité qu'est l'expérimentation. Le nouveau n’est donc pas la différence, mais l’actuel DzQP_106, DzP_ DzRF_322, que permet de rencontrer le désert peuplé du créateur, comme le nomme Deleuze. C’est la solitude offerte aux rencontres 718.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article