. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony

De la la philosophie naturell, le Petit Robert en donne la définition suivante : « La philosophie comprenait l’étude rationnelle de la nature (Sciences de la nature) et la théorie de l’action humaine (Sciences humaines) ». La philsophie naturelle ou philosophique de la nature est l’enchaînement des phénomènes de la nature présentés sous la forme à peu près systématique d'un tableau d'ensemble. (Engels in Marx-Engels, Etudes Philosophiques, Editions des sciences sociales, Paris, 1974, p. 214). Kant le dira à sa manière, Et il ajoute, "Aujourd'hui la philosophie de la nature est définitivement mise à l'écart. Toute tentative pour la rescuciter ne serait pas seulement superflue, elle serait une régression". (Engels, Feuerbach et la fin de la philosophie). Heinrich Schmidt, dans son Philosophisches Wörterbuch définit ainsi la philosophie naturelle : « Ensemble des tentatives philosophiques d'interprétation et d'explication de la nature, que ce soit directement à partir de la vie de la nature, ou bien à l'aide des connaissances fondamentales des sciences de la nature, en vue d'une conception globale et d'une unification de l'ensemble de notre savoir de la nature, d'une élucidation des concepts fondamentaux des sciences de la nature (substance, matière, force, espace, temps, vie, évolution, lois de la nature) et de la connaissance des relations et de la légalité du devenir total de la nature. »

La physis jusqu'à Aristote signifiait l'essence de quelque chose, comme on dit c'est dans la nature de quelque chose. C'est ce qui fera dire à Heidegger, dans le respect de la pensée d'Aristote que « la méta-physique est dans un sens tout à fait essentiel une “physique” – autrement dit un savoir de la ψυσις » – et que « la métaphysique est tout autant “physique” que la physique est “métaphysique” (« Ce qu'est et comment se détermine la Physis », in Questions II, Gallimard, pp. 182-183, 1968). C'est ce qui lui fera dire que l'âge des poètes est passé!. la dépoétisation de la philosophie tient à ce que la philosophie de la nature par sa mytique englobante a été battue en brèche, par l'industrie, par la technique et par la masse (foule consommante). . Si la Naturphilosophie est poésie pour Schlegel, Hölderlin et surtout Novalis. Novalis propose un système poétique du savoir dans son Encyclopédie, et il écrit à August Wilhelm Schlegel : « Il faut que toutes les sciences soient poétisées. » Il parle de l'« aspect romantico-philosophique des sciences » où « Le poète philosophe est en état de créateur absolu ». Leur but va au-delà d'intégrer dans cette forme oraculaire de la philosophie de la nature les données de la science, par l'analogie et la métaphorisation. C'est l'union de la science et de la philosophie en une vérité qui fait système. Et Schelling d'ajouter : « De la sorte, la philosophie fournissant les idées et l'expérience les faits, nous pourrons enfin parvenir à cette physique supérieure que j'attends d'une époque plus lointaine. ». Mais c'est comme s'ils n'avaient tenu compte de ce que Newton avait publié ou plutôt un peu comme si le rationalisme marchand avait unifié la philosophie naturelle (physique) et l'alchimie que toute deux pratiquait Newton.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article