. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

On cite souvent que Napoléon a mis en place de grandes avancées, mais il a surtout fini de liquider le premier empire colonial français ainsi qu'amener le Portugal et l'Espagne a perdre l'Amérique latine. L'avancée du code civil, dû à Portalis, n'est que l'extension de la codification que constitue le code Louis mais à une bonne partie de l'Europe. La Banque de France était une entreprise privée dans laquelle la famille Bonaparte (renommée Napoléon) avait ses parts. La plupart des institutions napoléonienne sont d'inspiration anglaises et de vernis romain. La France est revenue sous l'instigation des anglais aux frontières de 1792 non à celles de 1799, ce qui aura des conséquences lors de la première phase des deux guerres mondiales. Napoléon n'a fait qu'entériner le cadre diplomatique voulu par les traités de Westphalie (naissance de l'état-nation).

Pour rappel. On mettra de côté le fait que la nation la plus riches des caraïbes est devenu l'un des état les plus pauvre de la planète, état où l'on chantait des chants révolutionnaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article