EDITORIAL Saint-Denis

Accueil

Anciennement www.paris8philo.com et www.paris-philo.com, ce site, créé en 2006 au moment du CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques selon la pensée du Dehors ou du Surpli, qui est une pensée hors contrat de la complexité en que celle est porteuse de multiples facteurs et échelles, en tant qu'elle indexe l'information numérique sur la masse et sur l'énergie et produit une excitation lumineuse. Il contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Bonne lecture :) 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony Le Cazals

f

Débutons à brut pourpoint.  Que dit Sartre. Je pense que quand l'on part de cela [la notion d'être], on fait soi-même de la philosophie. Autrement dit je ne crois pas que la pensée des philosohes de Veinne (et ceux qui ceux qui se rapprochent d'elle) soit une pensée valable. Nous ne nous rapprochons pas en tant que synthèse des valeurs de la pensée arbitrale analytique, mais nous voilà enfin élévé au rang de pensée non-valable par le plus grand des comédiens-philosophes celui qui a joué au sérieux de l'ontologie. Mais chercher l'être ce grand indéterminé et vous ne le trouverez pas. D'autres ont des formules bien pompeuse pour dire cela. Il est de ce fait difficile d'être non sceptique mais indifférent (distinction que Pascal avait déjà du mal à admettre dans sa dialectique du sceptique et du dogmatique) et donc d'être trè_s négligent à l'endroit de cette décadence.

 

187_Meilleur_ami_de_l-homme.jpgLe chien, meilleur ami de l'homme


Par son goût pour la psychanalyse existentielle de Sartre et son côté libertaire, nous ne saurions retirés Michel OnfraySartrienne. Dans l'entretien avec Julia Kristeva sur la controverse avec Freud on peut lire des chose intéressantes qui discréditent et rendent indigne toute notre pensée. C'est là qu'on dénote un chose chez Onfray, pour ce dernier, toute pensée digne de ce nom est dialectique pourtant la pensée pathique ou affective du Dehors qui porte à la création et au combat n'est en rien dialectique en ce qu'elle nie par avance les deux éléments en "contradiction" qui précèdent leur auto-dépassement . Si on prend le cas de la dialectique hégélienne ou encore les genres purs de la dialectique platonicienne. Mais c'est davantage le dépassement d'un courant de pensée et de son esprit de sérieux qu'il faut dépasser.

 

101_la-puissance-d-exister.jpg


 

Que nous dit-il encore : je ne crois pas à la vérité brute et impérialiste des neurosciences, un être ne saurait se réduire à un agrégat sommaire d'atomes simplistes (S'en est fini de Leucippe et Démocrite, je joue de la contradiction et sans doute d'une mauvaise foi qui . Mais là encore le sérieux qui se veut philosophique nous bassine avec l'être, être qui n'est que le grand indéterminé, le grand inconditionné des grecs qui fait que les philosophes ont toujours fonctionner dans la sous-détermination comprenez depuis Platon dans une forme de chute et de dépression.  La force irrationnelle dite quête de vérité vient de là. Il ne s'est jamais agi d'introduire de la puissance dans la connaissance comme avec Spinoza et Nietzsche.

 

En résumé et c'est une grande joie pour une forme basse de dialectique ontologiqe et phénoménologique la pensée du Dehors n'est pas digne et valable alors qu'elle est précisément le creuset des valeur puisque la valeur s'assigneLordon) non de l'être mais du dehors (comme le rappelait Frédéric

 

Les esprits lourds universitaire ont déjà bien du mal à nous comprendre à sortir de leur lourdeur ou sous-détermination (épistémologique ou analytique en fonction de la mode d'aujourd'hui) qui ne leur permet pas de vivre une vie en dehors de l'institution. Mais nous nous poursuivons la grande synthèse des nouveaux types, car c'est de là que naissent la diversité des trajectoires accomplies et non-avortées.

 

Les parties en gras valent pour des guillemets.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V


http://phebus.journalintime.com/forum/2009-11-10-lespace-venousto



Répondre
R


C'était une pincée d'humour. Peut-être un peu revêche, c'est le stress des exams !


Bises !



Répondre
A


Bon courage pour les examens alors et merci de l'indication (précédent commentaire)...



R


"Par son goût pour la psychanalyse existentielle de Sartre et son côté libertaire, nous ne saurions retirés Michel
OnfraySartrienne. "


 


Vous en fumez de la bonne à paris 8 !



Répondre
A


Oui madame :) Mais trouve une manière de réinvestir ton ressentiment autrement :) Commence à mettre des pensées qui te sont propres sur ton site :)