. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

Histoire de la médecine et de la chirurgie

Il y a près de 6000 ans, la société et l’État pharaonique ont œuvré pour organiser méthodologiquement la santé de la population. Dès lors, l’Afrique noire de la période pharaonique édifia des centres de vie, des facultés de médecine, des cliniques mais encore les premiers dispensaires de l’humanité ainsi que les premiers traités de spécialités médicales (cardiologie, gynécologie, ophtalmologie, chirurgie, neurochirurgie, etc.). Car en Egypte  antique, la Médecine jouissait d’une place très importante. Ainsi, bien avant la Médecine grecque, la science médicale africaine était réputée jusqu’au Proche-Orient. De là, de nombreux malades venaient se faire soigner, des étudiants orientaux migraient pour recevoir l’enseignement des patriciens, tout comme divers lettrés, pour s’y perfectionner. Il s’agissait d’un métier hiérarchisé avec les médecins du palais impérial et ceux des centres publics de vie appelés « dispensaires » de nos jours. Il existait ainsi en Afrique noire de la période pharaonique, des médecins généralistes, des médecins spécialistes d’appareils précis et des chirurgiens. C’est tout cet univers encore méconnu, que l’ouvrage de Kwadwo Fernand Dobat-Chauleau,  vous invite sans plus attendre à découvrir, afin de remettre l’histoire universelle dans le bon sens. Passé par à l’Institut Per Ankh Maâtinik (IPAM), il a écrit . Il soutient ainsi la thèse de l’antériorité africaine de la médecine dans un ouvrage majeur ; L'Afrique Noire : Berceau de la Médecine et de la Chirurgie, aux éditions Anyat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Très intéressant !
Répondre