. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Cet appel date en fait de 2008, comme le rappelle dans son commentaire Monsieur Potte-Bonneville :). Il fut pris sur un site peu actualisé où la date ne figurait pas, d'où ma méprise. Maos cela vaut comme une piqûre de rappel mais il n'y a donc pas lieu de signer la pétition :) Anthony

 

POUR QUE VIVE LE COLLÈGE INTERNATIONAL DE PHILOSOPHIE !


Appel de l'Assemblée collégiale du CIPh

 

Le Collège International de Philosophie (CIPh) est actuellement menacé dans son identité et son existence par une décision unilatérale du Ministère de l’Education Nationale. Dès septembre 2009, seront supprimées les « mises à disposition » permettant à des professeurs de l’Enseignement Secondaire (quinze actuellement) de se consacrer, à mi-temps, à la direction d’un programme de recherche au CIPh, tout en continuant d’assurer leur mission d’enseignement dans leur établissement d’origine.
 

Signer la pétition



Fondé en 1983, dans la continuité des travaux du GREPH (Groupe de Recherche sur l’Enseignement Philosophique), à l’initiative notamment de Jacques Derrida, le CIPh constitue un lieu d’enseignement original et unique en Europe, qui, depuis sa création, présente les caractéristiques suivantes:

 

L’articulation entre l’enseignement secondaire et la recherche est au coeur de sa mission, et constitutive de son identité. Il importe à la recherche d’être liée à l’enseignement qui la divulgue : le CIPh, en permettant à des professeurs de lycée de développer dans le long terme un programme de recherche, contribue à l’enrichissement des pratiques, formes et contenus pédagogiques à l’oeuvre dans l’enseignement de la philosophie.

 

L’interdisciplinarité est inscrite dans la définition même du CIPh : programmes de recherche, séminaires et colloques y sont organisés par « intersections », dans une configuration qui appelle les philosophes à dialoguer avec les méthodes et démarches propres au droit, à l’art, aux mathématiques, aux sciences de la nature, aux sciences humaines ou à la littérature.

 

Le CIPh accorde une place importante aux penseurs qui firent l’originalité et la renommée internationale de la philosophie française du dernier demi-siècle.

 

Le CIPh jouit d’une reconnaissance internationale éminente, dont témoignent aussi bien le nombre croissant de chercheurs étrangers désireux d’y être associés que les nombreuses conventions conclues avec des institutions de recherche et d’enseignement supérieur dans le monde.

 

Le CIPh réalise depuis vingt cinq ans une idée profondément émancipatrice de la philosophie : la recherche philosophique doit s’ouvrir à tous les publics, sans condition de diplôme ni de cursus. Cette ambition première a fait ses preuves et a contribué à porter la réflexion et le questionnement philosophiques au sein des institutions publiques et de la Cité.

 

Le CIPh occupe ainsi une place fondamentale dans le champ philosophique français et international, qui doit être préservée. La suppression, sans mesure de remplacement, des mises à dispositions dont bénéficiaient jusqu’à présent les enseignants du secondaire du CIPh met radicalement en cause les missions et le rôle de celui-ci. Elle porte également atteinte à un principe fondateur d'égalité dans l'accès au savoir, au questionnement critique et à la recherche en philosophie.

 



C’est pour cette raison que nous demandons publiquement le maintien de ces mises à disposition ou leur remplacement par une mesure équivalente, indispensable à la vie du CIPh et au rayonnement de la philosophie dans la vie intellectuelle en France et à l’étranger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Bonjour, La publication de cet appel, datée de fin 2010, est étrange : il s'agit en effet du texte d'un appel diffusé voici deux ans (comme le marque la mention, anachronique, d'une "suppression<br /> qui interviendra en 2009"). Ce contexte aurait mérité d'être rappelé. Les principes qui définissent le CIPh n'ont certes pas changé ; mais celui-ci est bien vivant, ayant surmonté le cap constitué<br /> par la suppression des demi-décharges évoquée dans l'article. Pour plus d'informations sur la vie du Collège, je vous invite à consulter le site www.ciph.org . Mathieu Potte-Bonneville Président de<br /> l'Assemblée Collégiale Collège international de philosophie.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Cher Monsieur Potte-Bonneville.<br /> <br /> <br /> Sans doute un affolement de ma part et un peu d'atachement pour l'institution qui du temps de la présidence Noudelmann m'a fait rentrer en philosophie. Cet appel figurait sans date dans les<br /> derniers article du site Derida qui je viens de men apercevoir est très peu actualisé : http://www.derrida.ws/index.php?option=com_content&task=view&id=16&Itemid=1<br /> <br /> <br /> Aussi la date de publication sur notre site n'a rien à voir avec la date de première diffusion ou de rédaction. Je pourrais le retirer mais pourquoi cacher son attachement à cette déjà vieille<br /> institution (je parle en fait ici du renouvellement qui s'y opère)... Je ne m'étendrai pas sur les rencontres que j'y ai faites.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonne continuation dans votre présidence.<br /> <br /> <br /> <br />