. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

Présentation

Données générales

ALBANIE {JPEG}

Nom officiel : République d’Albanie
Nature du régime : république parlementaire
Chef de l’Etat : M. Ilir Meta (depuis juillet 2017)
Premier ministre : M. Edi Rama (depuis septembre 2013, confirmé dans ces fonctions à la suite des élections de 2017 et 2021).

Données géographiques

Superficie : 28 748 km2
Capitale : Tirana
Villes principales : Durrës, Fier, Vlora, Elbasan, Shkodra, Korçë
Langue officielle : albanais
Monnaie : le lek (1 € = 122.50 lek)
Fête nationale : 28 novembre

Données démographiques

Population (2020) : 2,82 millions d’habitants
Densité : 100,1 hab/km
Croissance démographique (2019) : -0,6%
Espérance de vie (2020) : 75.2 (hommes) et 79.6 (femmes)
Taux d’alphabétisation (2018) : 99% (source : UNESCO)
Religions (recensement 2011) : musulmane (environ 56,7 %), orthodoxe (environ 6,8 %), catholique (environ 10 %), Bektashi (2,1%)
Indice de développement humain (2019) : 0,791 selon le PNUD (69ème rang mondial)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Premier ministre depuis 2013, Edi Rama (parti socialiste) a été confirmé à ce poste à deux reprises, en juin 2017 et en avril 2021. Fait inédit depuis l’instauration de la démocratie en 1991, Edi Rama a donc obtenu un troisième mandat. Il bénéficie d’une majorité absolue (74 sièges détenus par son parti sur 140) au sein du Parlement.

Les élections législatives du 25 avril se sont globalement déroulées dans le calme, en dépit de plusieurs incidents violents durant la campagne électorale dont l’un a occasionné la mort d’un militant. Des allégations d’achat de voix et « l’avantage significatif » dont a bénéficié le parti au pouvoir, du fait de son contrôle des administrations locales et de l’utilisation abusive des ressources administratives sont mentionnés par le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme de l’OSCE dans son rapport.

Durant son deuxième mandat, Edi Rama avait fait face à un mouvement de contestation mené par les deux principaux partis d’opposition : le parti démocratique (PD), et le mouvement socialiste pour l’intégration (LSI). Le PD et le LSI avaient demandé la démission d’Edi Rama, alléguant de l’irrégularité des élections législatives de juin 2017. La quasi-totalité des députés de ces deux partis ont renoncé à leurs mandats parlementaires en février 2019 et ont organisé des manifestations contre le pouvoir. Les partis d’opposition ont en outre boycotté les élections municipales du 30 juin 2019 qui ont dès lors abouti à la victoire (60 municipalités sur 61) du Parti socialiste.

Parallèlement, le président de la République Ilir Meta (LSI) est visé par une procédure de destitution enclenchée par la majorité PS au parlement, au motif qu’il aurait violé la Constitution et outrepassé ses fonctions en prenant part à la campagne électorale pour les législatives d’avril 2021. La Cour constitutionnelle doit se prononcer prochainement sur la décision du Parlement albanais prise le 9 juin dernier de destituer Ilir Meta de ses fonctions.

Politique étrangère

L’Albanie entretient des relations privilégiées avec l’Union européenne, les Etats-Unis et l’OTAN, dont elle est membre depuis 2009. L’Albanie participe, en outre, aux initiatives de coopération régionale dans les Balkans occidentaux. Elle a obtenu en 2014 le statut de pays candidat à l’adhésion à l’Union européenne et les conclusions du Conseil du 25 mars 2020 ont acté l’ouverture des négociations d’adhésion à l’UE. L’Albanie est membre de la plupart des grandes organisations internationales (ONU, Conseil de l’Europe, OSCE, OIF, FMI). Elle a assumé la présidence de l’OSCE pour l’année 2020 et a été élue membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour les années 2022/2023. Elle siégera ainsi au Conseil de sécurité à partir de janvier 2022 pour la première fois de son histoire.

Situation économique

PIB (2019) : 15.3 US$
PIB par habitant (2019) : 5 352.9 US$
Croissance (2019) : 2,2 %
Chômage (2019) : 12,3%
Inflation (2018) : + 2 %
Solde budgétaire (2018) : - 1,5%
Balance commerciale (2018) : -20,4% du PIB
Principaux clients (2019) : Italie, Kosovo, Espagne, Allemagne
Principaux fournisseurs (2019) : Italie, Turquie, Chine, Grèce
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2019) :

  • agriculture : 18,6 %
  • industrie : 20,1 %
  • services : 61,3 %
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article