. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Franck Fauché

La video du film est disponible ici.

Pour Emmanuel Pehau et sa fille.

Paula Nelson recherche son fiancé, Richard Politzer, journaliste. Elle le retrouve mort, de mort violente. Paula va rencontrer d'étranges personnages, elle a l'impression de « naviguer dans un film de Walt Disney, mais joué par Humphrey Bogart, donc dans un film politique ». Les thèmes sont l'impérialisme américain, le Viêt Nam, le tiers-monde, Mehdi Ben Barka… Le film est tourné en même temps que Deux ou trois choses que je sais d'elle.

Jean-Luc Godard : « J'ai relié le thème à un épisode marginal et lointain de l'affaire Ben Barka. J'ai imaginé que Figon n'était pas mort, et qu'il s'était réfugié en province, qu'il avait écrit à sa petite amie de venir le rejoindre. Celle-ci le rejoint à l'adresse prévue et, quand elle arrive, elle le trouve vraiment mort. » (Alain Bergala, Godard au travail. Éditions Cahiers du Cinéma, 2006)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article