. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Paris 8 philo

Plusieurs mails nous sont parvenus pour nous demander quand se tenait le séminaire de Mr Loraux. Nous avons contacté Mr Loraux et demandé à certains professeurs de Paris 8 quand avait lieu son séminaire puisqu'il ne figure dans aucune brochure de programme comme il était initialement prévu.

Le séminiare de Patrice Loraux débutera seulement.à partir du second semestre 2006-2007

C'est un cours sur la différence Platon-Aristote, un vendredi sur deux le second semestre 2007 à Paris 8, 9h, salle A028 (près du secrétariat de philo), terminus de la ligne 13 Sant-deins université, pour accder au bâtiment A il faut prendre le double escalator, puis fois redescendu par le second escalator aller tout droit dans le hall du bâtiment A puis prendre à droite après un première serie de machines à cafés, est aller derrière une seconde série de machines à cafés.

Sinon à l'EHESS vous avez ;

Patrice Loraux, La philosophie et par ailleurs…

 

 

 

 

Lundi de 19 h  à 21 h  (salle 2, 105 bd Raspail), du 13 novembre au 4 juin.

 

 

 

 

Y aurait-il des domaines réfractaires à l’emprise philosophique, là où il serait donc suffisant d’être pleinement effectif ? Il est vrai qu’on ne sait jamais assez si « philosopher » veut dire quelque chose. D’où deux démarches qui seraient à mener conjointement, dans l’écart : ré-élucider sans fin le propre du style philosophique et assurer, par ailleurs, la possibilité de domaines où le seul plein rendement serait la bonne mesure. Quel est le statut de ce « par ailleurs » ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article