. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Ernest Cédière

Extrait d'article montrant que le Franc Français agit toujours sous l'Euro et qu'avec le Franc CFA et comorien c'est toujours le franc français qui agit. De même il existe toujours le Franc pacifique.

La règle monétaire qui est mise en place est simple : dans tous les pays membres circuleront désormais des billets de nom et de graphismes différents mais de valeur respective fixe — la parité. Un franc CFA ou comorien vaudra donc partout et toujours 2 centimes français — 1 franc français vaut donc 50 francs CFA ou comoriens. Le franc CFA jouit de la « libre convertibilité » avec le franc français, rendant l'échange constamment possible à ce cours entre toutes les monnaies. Cette « libre convertibilité » est à double tranchant, car imprimer du franc CFA équivaut à créer du franc français.

fin de citation

Allons plus loin est voyons que le Franc CFA a été renommé Eco dans l'ouest de l'Afrique.

 La coopération monétaire entre la France et l’UEMOA s’exerçait dans le cadre d’un accord datant de 1973. A la demande des partenaires africains, il est apparu que moderniser cette coopération était nécessaire. La nécessité de cette réforme a été mentionnée par le président de la République dans son entretien avec le magazine Jeune Afrique en novembre 2020. Elle s’inscrit dans le prolongement de son discours à l’Université de Ouagadougou en novembre 2017 et a été rappelée lors du Nouveau Sommet Afrique-France en octobre 2021. Les discussions entre les parties prenantes initiées depuis plusieurs années ont abouti à la signature, le 21 décembre 2019, en marge d’une visite présidentielle en Côte d’Ivoire, d’un nouvel accord de coopération monétaire entre la France et l’UEMOA. La réforme repose sur les 4 axes suivants :

  • le changement de nom de la devise : les autorités de l’UEMOA ont indiqué leur souhait de passer du « franc CFA » (XOF) à l’« ECO ». Le choix du nom de la devise est du seul ressort de nos partenaires de l’UEMOA ;
  • la suppression de l’obligation de centralisation des réserves de change sur le compte d’opérations au Trésor français ;
  • le retrait de la France des instances de gouvernance de la Zone, ;
  • la mise en place concomitante de mécanismes ad hoc de dialogue et de suivi des risques (notamment reporting).

Le régime de change reste toutefois inchangé, avec le maintien de la parité fixe entre l’euro et la devise de l’Union, ainsi que le maintien de la garantie de convertibilité assurée par la France. L’accord du 21 décembre 2019 est complété par une convention de garantie, texte d’application de l’accord signé avec la BCEAO. Le changement du nom de la monnaie, ses modalités comme son calendrier relèvent exclusivement des attributions souveraines de l’UEMOA.

fin de citation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article