. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Victoria

Raphaël Liogier a proposé la notion d’individuo-globalisme pour nommer une attitude fort répandue. Alors, il confesse lui-même que la tournure est un peu lourde, mais cela a le  mérite d’être parlant : individuel + global. L’individuel, attaché au bien-être,  type développement personnel, à la personnalisation ; et le global, l’attention  portée au cosmos, à l’harmonie, éventuellement au développement durable. Voilà en somme, la toile de  fond qui engloberait ces nouvelles spiritualités.
Difficile de ne pas voir dans cette attention  portée au global une conséquence de la mondialisation. Ces nouvelles spiritualités ne sont donc pas  l’expression d’une sagesse antique ou exotique comme elles le prétendent, mais bien la plus  pure expression de notre réalité contemporaine. Et s’il y a bien un aspect essentiel de la société qui est passé directement dans les nouvelles spiritualités, c’est l’individualisme.  Ces nouveaux mouvements consistent en fait bien plus en une « privatisation » de la religion  plutôt qu’en un retour au religieux. Il n’est plus question de lien social et d’institution  organisant la collectivité comme au Moyen-âge, mais uniquement de satisfaction personnelle.  C’est donc bien une idéologie au cœur de la mondialisation, mais en même temps, et  étrangement, une contestation de la modernité. Cette idéologie peut aussi être comprise comme  une forme de contestation. Le mode de vie et de pensée contemporain, rationalisé  par la science et l’industrie apparaît pour l’immense majorité de ces nouvelles  spiritualités comme une dangereuse perdition. 
Dès le XIXe siècle, le romantisme s’était  construit comme un refus du mécanisme industriel et un contrepoids à la modernité. Dans les  nouvelles spiritualités comme dans le romantisme, les discours marginaux et anti-académiques sont  valorisés. La spontanéité et la subjectivité sont préférées aux démonstrations expérimentales.  Parfois le propos fait quand même appel à la logique, ou à des théories compliquées telles que  la physique quantique, mais c’est toujours pour en souligner l’aspect mystique et non rationnel. C’est en somme l’opposé de l’idéal humaniste des Lumières, et c’est en cela qu’on peut dire que  c’est un mouvement contestataire. La rationalité est vécue, de manière générale, comme un obstacle  à la connaissance de la vérité, un obstacle à la liberté, que seules des pratiques spirituelles  et mystiques peuvent permettre d’atteindre. Un discours contestataire mais qui devient  dominant… ça s’appelle une révolution non ?
On pourrait croire à un point de divergence avec Plinio Prado, qui prône un individualisme atomisé empreigné de spiritualité antique et de transcendance mystique, mais c'est bien l'attention qui se monnayelà. L’économie mondialisée avec le marketing notamment participe en fait de la diffusion de l’idéologie individuo-globaliste.  Il est assez frappant de constater d’ailleurs une forme de fusion des discours économique  et religieux. La sacralisation des flux, de l’énergie, et au contraire la  diabolisation de l’immobilité et du blocage, sont aussi des préoccupations  de l’économie capitaliste financiarisée.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article