. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

L'ordre diplomatique westphalien correspond à une situation internationale dans laquelle les États exercent les fonctions régaliennes, sont souverains, et dont les limites correspondent, au moins théoriquement, à celles des nations. Cet état de fait permet une négociation arbitrée entre des États responsables de l’application des traités ; dès lors, « les États se reconnaissent mutuellement comme seuls interlocuteurs légitimes, et définissent les traités comme outils mutuels reconnaissant les souverainetés et les tracés frontaliers des parties en fixant les lignes de front en frontières. » (Ciapin, 2018, p. 81). Cet ordre se différencie de l'ordre anarchique qui, ne connaissant pas la diplomatie d'état, s'est épanoui en Ukraine (1916-1920) et en Espagne (1936-1939) enturé de fronts. Cet ordre renforce le principe de souveraineté en fixant la limite de souverainté de chaque état tout en assurant l'intégrité territoriale de ceux-ci, jusqu'alors les armées des souverains pouvaient se dépalcer comme bon leur semblaient. C'est sur cette ordre que Napoléon 1er appuiera la diplomatie de ses guerres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article