. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

 
Les origines du régime parlementaire en France, 1814-1848
Les origines du régime parlementaire en France, 1814-1848

Alain Laquièze

 

  • Imprimer
  •  
  •  

Propos sur les pouvoirs

. Éléments d'éthique politique

 

Édition de Francis Kaplan. Postface de Robert Bourgne

Première édition collective

Collection Folio essais (n° 1), Gallimard
Parution : 12-02-1985

 

Le parlementarisme qui s'est joué en différents lieux tout au long de l'histoire : on pensera à la noblesse de robe qui occupait les tribunaux nommés Parlement. C'est le pouvoir des juges de désavouer, suivant les procédure qu'ils instruisent, l Si le discours en assemblée a pour fonction d'éloigner les dieux, comprenez les superstitutions et donc d'introduire la rationalité instrumentale d'état avec la administration bureaucratique qui en applique les ordonnances et les décrets (pour ne pas tenir compte ici de la différence entre le légal et le réglementaire qui seul permet l'adaptation et l'intrusion de la légitimité : de quel droit ?.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article