. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Barbara Zauli

LOI TRAVAIL 2016 / AG de Tolbiac 17 Mars

Chers toutes, tous.

Un mot pour vous informer des évènements absolument indécents et inacceptables, qui se sont vérifiés hier soir lors de l'AG de Tolbiac.

Suite à la manifestation à place d 'Italie, un groupe d’étudiants de Paris 8, parmi d'autres, nous avons décidé de nous rendre à Tolbiac pour l'AG qui était prévue pour 18 heure. Impossible de s'y rendre en groupe, car les CRS bloquaient le passage (sur cela aussi il faudrait dire un mot), nous avons décidé de nous disperser et de nous retrouver là-bas. Une fois arrivés à Tolbiac, nous avons découvert les locaux de la fac fermés et surveillés par des vigiles, mais par la suite une porte donnant sur le côté a enfin été ouverte. 50-60 personnes sont donc entrées pour commencer l'assemblée générale.

C'est là au moment où nous allons commencer, nous étions en grande partie assis, que la "police" - je crois qu'il s'agissait de la B.A.C. , mais non seulement et il faudrait vérifier- a défoncé la porte et est rentrée. Et là l'enfer. Je ne sais pas combien d'hommes armés jusqu'aux dents, nous ont poursuivis avec des matraques pour nous faire sortir. C’était le chaos. Pas mal de gens, étudiants, complétement désarmés et levant les mains, parmi lesquelles notre amie Mariam (qui va bien, mais avec laquelle nous avons passé la soirée à l’hôpital) se sont pris des coups.

Apparemment dehors non plus la situation n’était pas meilleure. Nous avons, une fois dehors, était encerclés par les flics, qui ne nous laissent pas partir et qui s'amusaient à dire des choses telles que "vous n'auriez pas dû rentrer"... "nous avons pas peur" etc... Passons sur cela... Je crois que nous ne pouvons pas rester indifférents et muets à propos de cette horrible attaque menée contre, non pas des dangereux criminels, mais des étudiants qui n’étaient pas en train de "dégrader les lieux" comme certains médias l'ont déjà dit ou écrit, mais pacifiquement en train de se réunir, en AG.

Je vous propose donc qu'on se réunisse tous les présent.e.s et les autres, aujourd'hui, vers 15 heures, en A028 , avant l'AG, pour décider ensemble "que faire". En espérant vous y retrouver nombreux.ses.

Barbara Zauli

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :