. . . . BIENVENU.E . . . .

;)


Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

Raymond Vidal de Bezaudun
Raimon Vidal de Bezaudu (n) ( catalan : Ramon Vidal de Besalú ) (a prospéré au début du XIIIe siècle) était un troubadour catalan de Besalù . Il est connu pour avoir écrit le premier tract en langue romane ( occitan ) sur le thème de la grammaire et de la poésie, les Razós de trobar (vers 1210), [1] un titre qui se traduit par «Raisons (ou lignes directrices) de la composition du troubadour ". Il a commencé sa carrière comme joglar et il a passé ses années de formation à la cour de Hug de Mataplana , dont il se souvient souvent avec tendresse dans ses poèmes et chansons.


Les Razos de trobar dans un manuscrit catalan
Dans le Razós , Raimon distingue la "parladura francesa" (français) de la "cella de Lemosin" (occitan). [2] Il discute également de l'art de l'auditeur ( li auzidor ) et de sa responsabilité de comprendre les œuvres du troubadour. [3] L'insistance de Raimon pour que le public comprenne ce qui est chanté et qu'il se taise pendant son chant a été considérée comme une référence dans l'histoire de la musique classique . [4] Pour lui, les auditeurs ont la responsabilité de s'enquérir de ce qu'ils ne comprennent pas (ce qui est «l'une des choses les plus sages du monde») et d'être fidèles à la qualité du travail, louant la grandeur et condamnant la mauvaise forme. Vidal a également pris la peine d'argumenter pour la supériorité delemosí (ou Lemozi , c'est-à-dire occitan) par rapport aux autres langues vernaculaires, incitant lepoète florentin Dante Alighieri à écrire un De Vulgari Eloquentia justifiant l'utilisation de la langue toscane par opposition à l'occitan. [5] [6] Le Razós se termine par unglossaireoccitano- italien . À la fin du XIIIe siècle, Terramagnino de Pise a écrit une forme de vers condensé des Razós . Jofre de Foixà a écrit une version étendue, les Regles de trobar , pour Jacques II de Sicile .

En plus du tract susmentionné, plusieurs fragments de paroles de chansons et trois romans narratifs sont conservés . Parmi ses plus célèbres, il y a So fo e · l temps qu'om era gais , qui se targue de traiter Raimon de Miraval , un troubadour antérieur. [7] Dans la nova , Raimon présente deux dames comme se battant pour un chevalier. La nova ou ensenhamen appelée Abril issi'e mays intrava , qui fait également référence à Miraval (et aux trois fils d' Henri II d'Angleterre : Enricx , Richartz et Jofrés [8]), est une évaluation de la littérature contemporaine et l'une des meilleures descriptions du joglar que nous possédons. [9] Enfin, le Castiagilós ressemble beaucoup à une fable, qui raconte l'histoire d'un mari jaloux qui est finalement convaincu que ses soupçons sont sans fondement.

Vidal a écrit au plus fort de la popularité des troubadours et comme il le disait lui-même:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article