Archives

Nous avions déjà vu le genre dans la pensée générique et le genre dit vernaculaire, parlons du genre hérité qui constitue un mode d'organisation, de la société comme de la pensée, chez les Grecs antiques. La lignée, la famille, le « genre hérité » se...

Dans notre série Qu'est-ce qu'un philosophe ?, un hommage de Roger Pol-Droit à Pierre Hadot. Discret, presque effacé, Pierre Hadot, ce penseur singulier, pourrait bien être, en un sens, un des hommes influents de notre époque. Il n’a pourtant rien modifié...

... Reste le rapport à la loi, la loi envisagée par Kafka nous est secrète : elle requiert toujours un avocat, un "intercesseur" qui à travers elle parle pour nous ("Fürsprecher"), comme les principes obscurs requiert un prophète. La question de la vérité...

Voici un extrait remanié du Cours de M. Loraux du 18/04/08 La science est chez les Grecs comme chez Descartes l'opération de mettre ce qui est à l'abri du mouvement. Elle assure au réel (pensée) une transtemporalité. Mais pour cela il faut être à la source...

/ La subjectivité est un problème moderne ou cartésien, les Grecs n'avaient aucuns mots pour dire notre intime (l'idée de conscience n'est apparue qu'avec Plotin, sous la forme de l'accompagnement de la procession des idées, de leurs « chute dans les...

Platon voit, dans le phèdre, la limite qui existe entre le muthos et le logos. Il conçoit la nécessité d'interroger cette double origine qui fait que la philosophie est dans le recherche du dénouement romanesque. Il s'attache à mettre en récit les vérités...

Précédent article réintitulé ici Il y a toujours eu deux dimensions dans la philosophie du seul Deleuze, l'une subversive, l'autre formelle. Cette dernière est marquée par la contemplation qui en réalité traverse tous ces livres. Attardons l'un de ses...

Troubler les idées reçues est un sport où Paul Veyne excelle. Qu'il s'intéresse aux jeux du cirque à Rome, aux formes de croyance des Grecs, aux poèmes de René Char ou à l'avènement du christianisme, cet historien inclassable, lecteur de Nietzsche, n'est...

Elle n'est pas exactement la capacité d'énergie comme le voudrait Guattari (comme je le suppose), la sujectivité est simplement du vécu qui n'arrive pas à se dire, hors les grande philosophie contrairement à celle de Badiou ont cherché à affirmer un logos...

Nous avions vu avec les grecs que toute philosophie naissait d'une insatisfaction face à la démocratie, qui met au coeur d'elle-même la gouvernance ou la représentation : Héraclite à Ephèse, Empédocle à Agrigente, Anaxagore et Platon à Athènes, Descartes...