Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

Jacline Mouraud à bord de son SUV diesel noir, acheté 11 000 euros il y a 10 ans, à Bohal le 13 novembre 2018  afp.com/DAMIEN MEYER

Jacline Mouraud à bord de son SUV diesel noir, acheté 11 000 euros il y a 10 ans, à Bohal le 13 novembre 2018 afp.com/DAMIEN MEYER

Capture de vladéo du 18 octobre 2018. Doc

Capture de vladéo du 18 octobre 2018. Doc

GILETS JAUNES / Jacqueline Mouraud
Les Gilets jaunes à Luscanen avec Jacline Mouraud, le 17 novembre 2018. Ouest France

Les Gilets jaunes à Luscanen avec Jacline Mouraud, le 17 novembre 2018. Ouest France

Photo le Télégramme

Photo le Télégramme

Jacqueline Mouraud

Hypnothérapeute, ancienne porte parole des Gilets Jaunes

Parcours
Mère de 3 enfants. Elle est aussi accordéoniste. Elle habite un lotissment à bohal (1)

Faits
En avril 2014, elle composait un nouvel Hymne national. (5)
Le 18 octobre 2018, elle poste vidéo virale de 4 minutes 38 secondes, vue plus de six millions de fois sur Facebook protestant contre la politique d'Emmanuel Macron et lac hausse du prix des carburant.  De fait, en un an, le prix du gazole a augmenté d'environ 23% et celui de l'essence de 15%, les deux dépassant désormais 1,5 euro le litre (2). En avril 2017 déjà, elle avait tourné une vidéo très similaire à celle-ci. Même cadrage serré, même ton direct et même principe : râler, avant de poster ça sur Facebook. À l'époque, sa colère était plus généralement tournée contre tous « ces politiciens de merde ». « Vous dégagez, c'est ça que veut le peuple », disait-elle (3). 
Le 23 décembre 2018 au Journal du dimanche annonce vouloir fonder sa propre formation politique.
Le 7 janvier 2019, elle lance le parti politique « Les Émergents » qui promet de « rassembler les personnes contre la violence et pour le respect de nos institutions. » (6) « Ce mouvement marquera l’histoire de France. C’est un moment extraordinaire. »  (8)
Le 28 mars, elle déclare sur CNews : « Si ces personnes ne sont pas contentes de l'emblème que ça représente, qu'ils aillent un peu à l'école, qu'ils passent des diplômes, qu'ils se mettent un peu au travail et ils auront peut-être une vie un peu plus riche. (...) Parce que là, il y a quand même beaucoup de fainéants qui se plaignent. » (9) 

Capture de la vidéo d'avril 2014 où elle chante sa proposition pour un nouvel hymne national

Capture de la vidéo d'avril 2014 où elle chante sa proposition pour un nouvel hymne national

Propos
A propos de son hymne de 2014 : « La France a besoin d'une nouvelle énergie, une énergie plus positive. (...) Ce chant dégage une énergie qui va rassembler tout le monde en allant sur un côté positif et non plus sur un côté guerrier. » (5)
Suggérait être sans ambition politique : Malgré son discours, Jacline Mouraud assure qu’elle n’a pas d’ambitions politiques. Pourtant, elle s’improvise volontiers tribun pour haranguer ses concitoyens. « Vous êtes tous des pierres à l’édifice, on est là pour se serrer les coudes », lance-t-elle lorsque l’un d’eux émet des doutes. Tous boivent ses paroles. Et elle balaie les critiques à son égard d’un revers de main. Les partis politiques ? « Ils cherchent à nous décrédibiliser parce que les Français se fédèrent sans eux ». Les syndicats ? « Ils ne représentent personne. J’en ouvre un si vous voulez ». « Tant que le peuple me portera, je serai là », assure-t-elle encore au micro du Télégramme. (6)
A propos de sa formation politique : « Il faut passer à un autre mode d'action, créer un parti politique pour continuer à se faire entendre, ça en fait partie. Continuer à manifester le samedi convoque la casse (9). » Jacqueline Mouraud n'exclut pas d'en prendre la présidence tout en s'en remettant à un futur vote interne. « Que ça soit moi ou pas, je m'en fous, c'est pas ça qui est important, c'est de le faire exister, c'est de rassembler les personnes contre la violence et pour le respect de nos institutions (6). »
A propos d'Eric Drouet : « C’est la guerre, explique-t-elle. D’un côté, il y a la bande à Drouet qui veut démolir la démocratie française et de l’autre, il y a les gens comme moi qu’on appelle les modérés. Je suis menacée de mort. Les dernières menaces que j’ai reçues, c’est la décapitation ! » (8) « J'aimerais demander à Éric Drouet et Maxime Nicolle quelles sont leurs intentions réelles à convoquer des manifestations tous les samedis. » (9)

Propos démentis par la réalité
 

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
La formation politique les émergents ainsi que les gilets jaunes dits modérés.

Avis
Des tentatives pour la faire passer pour une conspirationniste : « Lors du sommet du G7 en mai 2017, elle avait publié un message assez équivoque sur son compte Facebook. "Ecoutez Macron parler du climat au G7 tout en observant les chemtrails du jour…", avait-elle écrit, en référence à la théorie conspirationniste des chemtrails, selon laquelle la traînée blanche des avions serait composée de produits chimiques volontairement répandus par des agences gouvernementales dans le but, soit disant, de contrôler le climat, de détériorer la santé humaine et de tester des armes chimiques. » (7)

Sources
1. Europe 1, Près de 5 millions de vues pour une Bretonne interpellant Macron sur la hausse des prix du carburant, 3 novembre 2018.
2. Europe 1,     Carburants : Jacline Mouraud, une habituée des coups de gueule, 5 novembre 2018.
3. Interrogée par Ouest France.
4. Le huffingtonpost, Jacline Mouraud crée son parti "Les Émergents" en marge des gilets jaunes, 7 janvier 2019, par Geoffroy Clavel. Le Figaro, Revigorés, les «gilets jaunes» programment d'autres actions, 7 janvier 2019, par  Angélique Négroni
5. La dépêche, Une bretonne compose un nouvel hymne national, 5 mai 2014.
6. Le Télégramme,
Locminé. Jacline Mouraud : « On parle vrai, c’est ça qui les dérange », 13 novembre 2018
7. L'internaute, Jacline Mouraud : pourquoi la porte-parole des gilets jaunes divise, 16 novembre 2018, par Martin Lemaire
8. Ouest France, Gilets jaunes. Face à « la bande à Drouet », Jacline Mouraud envisage de créer son parti politique, 23 décembre 2019.
9. Europe 1, Ludosky, Mouraud, Nicolle… Les figures des "gilets jaunes" plus divisées que jamais, 23 janvier 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article