Archives

Publié par Gilles Andecq

« Le groupe s'inspire du mouvement italien CasaPound et est classé en tant que « néofasciste » ou d'extrême droite radicale. Il se définit lui-même comme « nationaliste-révolutionnaire ». » Wikipédia, Article Bastion Social, consulté en mars 2018.

Casseroles
Attaque d'un concert de musique en octobre 2017
« Florian Danger et trois autres membre d’Edelweiss Pays-de-Savoie, l’ancêtre du Bastion Social, étaient déjà passés devant la justice en octobre 2017, après avoir attaqué le concert de rentrée de la Fédération anarchiste. » Streetpress, le 18 Décembre 2018. 

Agression à Strasbourg le 9 décembre 2017
« Après avoir quitté le BarÔmètre, les identitaires se rendent dans leurs nouveaux locaux tout proches pour les inaugurer. Mais quelques heures plus tard, les enfants de chœur dérapent. Vers 1 heure du matin, un homme de 21 ans d’origine algérienne est passé à tabac. Vingt contre un. Deux hommes sont interpellés, ils reconnaissent sortir de l’Arcadia. Le premier est un Haut-Rhinois de 25 ans sans passé judiciaire, qui écope en comparution immédiate de six mois avec sursis et 500 euros d’amende. Le second n’est autre que Thomas Beauffet, 30 ans, trésorier de l’association qui gère l’Arcadia. Sur le papier, c’est «Solidarité Argentoratum», (ancien nom de Strasbourg) dont la vocation est la promotion des traditions locales. Lui écope de huit mois ferme : il est déjà connu des services de police. » Libération, le 2 mars 2018. 

Rixe violente à Lyon
« Le président du groupe, Steven Bissuel, a été placé sous contrôle judiciaire en avril 2018 à la suite d'une rixe en marge d'un concert antiraciste à Lyon. » Wikipédia, Article Bastion Social, consulté en mars 2018.
« Onze personnes ont été déférées ce vendredi à Lyon suite à la rixe de mercredi soir entre des militants d’extrême droite et des antifascistes en marge du concert “No racism, no sexism, no fascim” organisé au bar RockNEat, quai Arloing. Parmi elles, le président du Bastion social, Steven Bissuel, ainsi que huit autres Identitaires. Sept d’entre eux ont été mis en examen pour “violences aggravées” et six placés sous contrôle judiciaire. Steven Bissuel et quatre autres déférés ont également l’interdiction de paraître dans le 5e arrondissement de Lyon entre 22 heures et 6 heures du matin. » LyonCapitale, le 14 avril 2018.

Agression dans la nuit du 8 au 9 septembre 2018 devant le local du Bastion social à Clermont-Ferrand
« En témoigne l’arrestation récente de deux membres du BS de Clermont Ferrand, sous le coup d’un mandat de recherche pour une agression qui avait valu 60 jours d’ITT à une personne. Les deux hommes s’était cachés à Mommenheim, en périphérie de Strasbourg, chez une membre du Bastion Social » La Horde 12 octobre 2018
« Les policiers de la sûreté départementale du Puy-de-Dôme étaient sur leurs traces depuis plusieurs jours. Les deux derniers militants du Bastion social suspectés d'être impliqués – avec deux autres hommes – dans une violente agression, survenue dans la nuit du 8 au 9 septembre, à Clermont-Ferrand, ont finalement été interpellés dans le Bas-Rhin, ce jeudi matin. Ils seront jugés lundi, en comparution immédiate, en compagnie d’un troisième agresseur présumé. ... Âgés de 21 et 24 ans et soupçonnés d'avoir porté les coups les plus violents, ils s'étaient volatilisés le lendemain des faits, désertant leurs domiciles et leurs lieux de travail. C'est finalement à Mommenheim, entre Strasbourg et Haguenau, dans le Bas-Rhin, qu'ils ont été interpellés aux premières heures de la matinée, ce jeudi, par les gendarmes locaux. » La Montagne 21 septembre 2018.

Agression du samedi 15 juillet 2018 à Chambéry
« Soudain, les deux nationalistes courent vers lui et lui assènent « un gros coup de poing » selon les déclarations de Manon à la police. Edgar tombe par terre. Un des membres du Bastion lui porte plusieurs coups de pied. Le couple identifie plus tard l’agresseur : il s’agit de Mathias Jacquet. » Streetpress, le 18 Décembre 2018 
« Mathias Jacquet était le plus turbulent et a été un des deux à faire le salut nazi, raconte Edgar » Streetpress, le 18 Décembre 2018.

Double agression le 27 avril 2018 devant une gendarmerie de Marseille
« Double agression par des chefs du Bastion social à Marseille : 6 mois de prison ferme requis en appel » La Provence, le 26 septembre 2019.

Vandalisation de l'Arc de Triomphe à Paris lors de l'acte III des Gilets Jaunes
« Une note des renseignements fait état de la présence de deux groupes ayant convergé vers la manifestation: le groupe parisien des Zouaves et celui de membres du Bastion social, mouvement créé au printemps 2017 à Lyon par d'anciens du GUD. 70 personnes en tout. »

Dissolution
Le Bastion social a été dissous par Emmanuel Macron. Lequel avait présenté sa décision au diner du CRIF.

Sources :
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/le-president-du-bastion-social-sous-controle-judiciaire/
https://www.streetpress.com/sujet/1545151008-baston-social-viree-violente-chambery
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5168826/double-agression-par-des-chefs-du-bastion-social-a-marseille-6-mois-de-prison-ferme-requis-en-appel.html
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article