Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

GILETS JAUNES / Christophe Chalençon

Christophe Chalençon

Gilet jaune

Parcours
Figure du mouvement des Gilets Jaunes, forgeron de métier, il habite le Vaucluse, il est l'un des leaders des gilets jaunes dans son département (1).

Engagement politique et activisme :
proche de l'extrême droite
Le 2 mai 2019, il dépose la liste Evolution citoyenne pour les élections européennes de 2019 au ministère de l’Intérieur. Une liste entièrement composée de personnes « issues de la société civile », un « panel de citoyens de gauche à droite » selon ses propres mots. Il souhaite organiser des « assemblées citoyennes » au cours desquelles les participants pourront s’exprimer sur les lois soumises au vote du Parlement européen. (4)


Faits
Le profil Facebook de Christophe Chalençon affiche de nombreux commentaires véhéments sur la question de l'Islam et de l'immigration (1).
Le lundi 3 décembre au matin, il proposait sur Europe 1 que le gouvernment soit « disqualifié » et que le général de Villiers en assume les fonctions (1).
Le 5 février 2019, il rencontre en région parisienne le vice-premier ministre Luigi di Maio chef de file anti-système du Mouvement 5 étoiles.

Propos
« Nous ne sommes pas pour sortir de l’Europe, nous sommes pour une Europe des nations fortes » (4)

Propos démentis par la réalité
Entre le 5 et le 14 février 2019, il déclare : « Je sais que je risque beaucoup. Je peux me prendre une balle dans la tête à n'importe quel moment. Mais j'en n'ai rien à foutre. J'irai au bout de mes convictions, parce que s'il me mettent une balle dans la tête, la peuple là... Macron il est passé à la guillotine. Aujourd'hui on est arrivé à un tel point de confrontation, qu s'il m'abattent, il est mort aussi. C'est-à-dire que le peuple, il rentre dans l'Elysée et il démonte tout, lui et sa femme et toute la clique. On est plusieurs comme ça. S'ils en touchent une, on a des gens, des paramilitaires qui sont prêts à intervenir parce qu'ils veulent aussi faire tomber le pouvoir. Donc aujourd'hui tout le monde est calme, mais on est à la limite de la guerre civile. Donc soit il y a une solution politique très rapidement, parce que derrière il y a des gens qui sont prêts à intervenir de partout. » (3)

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
 

Avis
« proche de l'extrême droite » selon la Provence (1). « Il profite de toutes les réunions pour tenir un discours sectaire. Il dit parler en notre nom à tous mais c'est faux », rapporte le quotidien La Provence (1).
En réponse à sa déclaration tonitruante, le ministre de l'Intérieur, Calude Castaner, déclare : « Ainsi donc un des leaders des Gilets Jaunes nous annonce un coup d'Etat militaire... C'est une comedie à l'italienne ou juste un nouveau délire personnel? » (2)

Sources
1. France Soir, Christophe Chalençon: le leader des gilets jaunes accusé d'islamophobie, 3 décembre 2018.
2. Huffington Post, Christophe Chalençon affirme que des "paramilitaires sont prêts à faire tomber le pouvoir", 15 février 2019.
3. Filmé en caméra cachée par l'équipe de l'émission politique italienne "Piazzapulita", diffusée sur la chaîne La 7, extrait diffusé sur twitter le 14 février 2019.
4. 20 minutes, Elections européennes: Qui sont les têtes de liste françaises?, 3 mai 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article