Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Bonjour chers lecteurs, j'introduis ici une nouvelle dimension que j'avais laissé de côté, le rire philosophique, plus crispé ces dernières années (depuis spetembre 2008) je parlais de combat, je me galvanisais avec ce mots tout en essayant d'échapper aux violence qui y sont inhérentes aux ruptures d'amitié qui arrivent parfois (c'est fréquents chez les ex-deleuziens, cf. David Lapoujade et François Zourabichvili, Mehdi Belhaj Kacem et les deleuziens puis les badiousiens, c'est moins fréquent chez les heideggeriens qui ne se rnecontrent pas sur un malentendu mais un sous-entendu, rangés en ordre de bataille) .  Avec le rire qui n'est pas le prope de l'homme (ce dernier arrivant enfin à le percevoir chez le bonobo, ce qui doit pas mal faire rire les autres espèces), on pourra simplement dire qu'il est un partage d'affect et d'intelligence, du style pour savoir si vous en êtes de cette castes des rieurs parfois grirçant, souvent faulichons.Mais tout de suite il y a ceux qui accrochent et les autres, une forme peu per_ue de sléection par l'intelligence, beaucoup pratiquée par les juifs, c'est pour cela que ce sont les meilleurs comme mon ami Rony Brauman.


Là, dans ce qui suit, je m'attaque à une pince-sans-rire, à une autorité de l'interprétation de Deleuze qui a produit le (non vous avez raison le dénigrement  et l'ironie ne sont pas le rire mais peut-être m'aiderez vous à le faire vibrer un peu plus en avant). En tout cas, je remercie ici mon ami Antoine Michon (ou ici), qui s'il n'a pas compris l'éternel retour, ce qui sera le cas tant qu'il se tiendra au sein d'une institution, n'en a pas moins remis à jour cette dimension chez Nietzsche. Précision importante l'éternel retour n'a iren à voir avec l'interminable et l'inachevable de la discipline au sien d'une institution c'est tout cela qui à la manière de l'école est en train de disparaître, je veux dire les institutions ouvertes, c'est qui se basent sur un déploiement. L'iconoclasme passe par le rire passe que celui-ci ébrêche la caricature comme le fait de se tenir tout contre les institutions les fait fissurer.

 

Je coondense ici différents commentaires que vous pourrez lire aux pieds de pages de ces différents articles. Ma grande hantise est que mes propos passent pour misogynes quand c'est à une femme qui castre ce qu'elle perçoit d'autorité chez les autres pour mieux imposer la sienne (ce qui est le propre de la Fronde) et paradoxalement de mes propos s'il n'y avait le rire.

 

Dites-moi ça vous chatouile ou ça vous gratouille ?

 

 

 

Etrange illusion qui est celle de vivre une expérience commune : François Zourabichvili avait été fort attristé par un énorme livre de V. B., je crois que ce livre lui a fait comprendre ce qu'il y avait en lui de raté, avec son petit livre sur l'événement, simple illusion d'une confirmation. Tout est fréquence.

A la question qui sous-tend même ce commentaire - un homme ça se lâche ou un homme ça se retient ? -  Véronique Bergen répondrait volontiers un homme ça se castre. En évacuer l'humour, le rire d'autant plus qu'il serait grinçant, tout ramener au concept et recouvrir d'un peu du style de la Fronde littéraire...

Propos iconoclaste sans doutes, justes l'expression des gages de ma fonction de dérangeur dans le petit milieu parisien, la question étant combien de temps la tiendrai-je ? Cela en vaut-il la chandelle ?

 

Mauvaise connaissance des Grecs (Hegel n'a rien inventé au sujet des infinis qui sont sont trois en fait) : l'apeiron (indéterminé, votre fameux ouvert glissant, mais c'est aussi ce qui conduit à l'aporie chez Derrida, c'est-à-dire le passage à gué de la compréhensoin, ou encore à la puissance de l'indéterminé chez le Deleuze de DR) et l'anapeiton (ce que l'on à jamais parcouru entièrement donc connu) sous le fini-illimité - voyez chère VB la référence - ou l'éternel retour). Mais vous connaissez tous ces "concepts", c'est même concepts qui vous sauve de l'instabilité. Pourtant il y a une autre voie pour l'acquérir sans même la chercher.

Peut-être rigolerons-nous ensemble même si ici il n'y a que des professeurs ou de formidables bûcherons qui ont arrêté de couper des bûches... Je me permets de rendre ici hommage à Alain Beaulieu qui le premier là où Véronique Bergen bloquait le problème et l'enfouissait. Ce que notre ami québécois soulevait, c'est tout le cisaillement de Deleuze, ke double rapport à l'éternité comme Platon peut avoir un double rapport à la vérité auquel est indifférent Deleuze. Ce cisaillement, cette schize, cette faille pythique avec ses production d'affabulation faisait dire son gendre dogmatique Lapoujade qu'il avait raté ses livres sur le cinéma, que contenaient ses livres : l'Ouvert n'est pas le Dehors. Et Deleuze a compris qu'il avait raté sa philosophie, ce qu'il indiqua de suite après dans son testament avant même sa fameuse conférence à la fémis toujours tronquée où il commençait par dire "la philosophie va mal" (sic) pour dire que lui-même allait mal après les premières disparitions (Foucault, Châtelet, etc...).

Pourquoi dire cela, simplement parce qu'on ne peut pas égrainer les concepts comme un chapelet ou un constellation et qu'à trop se renvoyer la balle comme sur ce blog la source finit par se tarir, on dit des choses intéressantes mai on manque l'important (deux des dimensions Deleuzienne pour palier au nihilisme cosubstantiel de certaines démarches dialectiques qui n'avouent à peine leur noms sur ce blog). Ni un ni multiple disait quelqu'un mais partout ici, j'aperçois de la métaphysique, un besoin de soulagement dans le multivers, l'autoveuglement de soi par soi qu'on nomme création dans son coin. Pas bien de jouer les satyres me dirait Deleuze, mais c'est simplement pour indiquer tout ce qu'il y a de ratés (misgaraten).

Le philosophe-jardinier se doit d'élaguer dans son propre jardin pour que pousse la mauvaise herbe. Ca vous chatouille ou ça vous gratouille parce que la crise c'est vous, paradoxalement. Ressort dialectique pour pouvoir placer son discours. Mais le jour où direz "investissez les métiers" (ce que commencent à dire des professeurs où VB a passé sa thèse) ou foi au tirage au sort dans les communes, je saurai que la sphère de création se porte bien car elle assumera sa destruction de son Dehors, pour l'instant ca se crispe . Oui le rire d'or peut-être méchant mais c'est cela qui est philosophique et non les concepts qui - telle la rivalité de Platon avec les sophistes - sont en rivalité avec le marketing.

Nul part un appel à la délibération, nul part un appel à prendre les armes. Plus qu'à la boîte à outil des concepts pensez au rire philosophique. Le peu de vengeance qu'il y a dans mes propos "hourdis" s'effacent face à la longue et lente construction ontologique ou métaphysique, beaucoup plus perfide. C'st le rire qui évacue le ressentiment, alors pourquoi avoir manqué l'humour de Deleuze, sa volonté de produire des propres échapatoires à ses mots d'ordre, les maintes bifurcations torrentielles qu imposé le ruisseau Guattari à la colinne Deleuze, ravinant un Dehors plus que le confortant dans son Ouvert. Etrange alors si Guattari pris dans ses années d'hiver a si peu participé à l'écriture du ré(tro-)actif "Qu'est-ce que la philosophie ?", sur lequel se base tout le montage Bergénien et une partie du montage Martinien.

Bon j'arrête de faire le comédien et me retire de la scène. C'est commence à être ourdis-ourdis.

 

PS : explication démographique, il s'agit avant tout d'une friction due à des lignées différente, je ne sais pourquoi les lignées, les familles du Nord, sont plus sensibles à Hegel, ça n'est pas une affaire de tempéramment ou d'affect mais davantage d'un habitus familial. En somme Deleuze pris au piège d'hégéliens, c'est à peine entendu, mais ceux qui n'étaient pas hégéliens ou platonicien (comme son gendre Lapoujade ce sont déjà foutus en l'air).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoine 02/02/2018 01:03

A savoir s'il était possible de supprimer les messages que j'avais posté sur nietzsche à l'époque, voilà tout, merci à l'avance anthony

Antoine 02/02/2018 00:47

Bonsoir Anthony, est ce possible de supprimer les commentaires que j'avais fait jadis ?

Antoine 29/01/2018 01:11

Bonjour Anthony alors cette réponse ? Je voulais te demander quelques conceils sur la mise en page du blog et htlm paypal ou dont qui figure sur ton site ou le trouver et comment l'inclure. Me
conseil tu de creer un bannière ?..

to.y.n@hotmail.fr17/02/2012 18:57Répondre


Bonjour Anthony, je te remercie pour l’attention que tu m’accordes et cette petite caresse à rebrousse poil que tu portes ici à mon bonnet d’âne. Puisque tu es mon tout premier lecteur Anthony,
mon ex-citateur préféré incendiant de son feu gré-joie toutes les glaces hyperboréennes. Tu comprendras que ta plébli-citation à fait tout de suite branler mes grelots, ça me chatouille drôlement
les oreilles et ça me gratouille quelque peu au bout du nez.


Je tiens quand même à souligner que mon carnet est un atelier d’écriture censé m’aidé à la composition de mon mémoire de pitre, ainsi ce statut de simple carnet lui confère la qualité de contenir
seulement des notes, des bribes et des brouillons. Soit les éléments préparatoires d’un humble artisan qui confectionne son œuvre et que tu scrutes au travers d’un œil de vache. De sorte que le
blog devient alors un outil technique fonctionnel et didactique à l’usage pratique de l’étudiant. Mais bon le sortilège consiste quand même dans le fait, que ce mémoire initialement voué à
la destinée tragique d’être mort né et jeté après deux lectures dans l’abîme d’un placard universitaire, est devenu aujourd’hui un joli monstre un peu prématuré morveux mais bien vivant de la
cyber planette. Il y a néanmoins un gros bug ! À commencer par le fait que mon mémoire est plus consulté que celui de Bonaparte par exemple. En outre, alors que les spécialistes écrivent des
introductions normales et des préfaces de qualité supérieures et que sais-je encore, c’est à nous que revient l’honneur d’allumer la lanterne à Midi et de sonner l’alerte ?





Alors comme ça je n’ai pas compris l’éternel retour ? Eprouvé, je pense que c’est le bon critère. J’ai seulement donné ma réponse à l’énigme du Sphinx, ouvert le portique du temple de Janus
et présenté l’épreuve de l’éternel retour comme un supplice de Sisyphe. Un commentateur avait-il noté avant moi la présence de ces figures ? Heidegger par exemple énonce dans son commentaire
que c’est le nain qui donne la solution de l’énigme dans le « toute vérité est courbé », mais sans tenir compte que la question est posé aux matelots, ou bien que le nain n’est que
l’imagination de l’inquiétude de Zarathoustra et une composante du soliloque. Baaa juste avec ça j’avais déjà fait ma besogne, puis j’extrais l’élément éternel retour de la triade pour le placer
à côté du rire, révèle l’ambivalence réciproque… Mais il ne faut pas avoir la langue trop pendule disait ce sinistre hibou.





Bien à toi avec qui je célèbre mes Lupercales, ô grand pontifex optimus maximus, Ave !


Nietzsche par la jeunesse aux cheveux gris

Antoine29/01/2018 01:09

Serait-ce possible d’effacer ces messages qui piquent les yeux ?

Merci par avance

Anthony Le Cazals 02/02/2018 00:32

Je ne comprends pas.

Vieira Tracy 29/01/2018 00:26

Bonjour à tous, je suis Vieira Tracy. Je veux juste
dire un grand merci au Dr Ajobi qui utilise son magique
pouvoir de ramener mon mari de la main de
une autre dame, après trois ans de mariage avec mon mari
M. Nelson.Il a décidé de laisser moi et mes enfants pour
une autre femme.Quand je naviguais un mardi après-midi
J'ai vu un post à propos de ce Dr Ajobi j'ai décidé de le contacter,
j'avais tellement de chance qu'il me répondait en même temps et
obtenir mon problème à résoudre, les mots ne me suffisent pas pour dire
merci Dr.Ajobi, je dis que Dieu vous bénisse et votre famille ...
Dr. Ajobi m'aider avec de petites charges, mon frère et ma soeur
si vous avez le même problème, ne manquez pas de contacter Dr.Ajobi
pour aider................................................ ...
Si vous voulez une solution dans le problème suivant, contactez-le aussi

1 * Si vous voulez que votre femme tombe enceinte
2 * Si vous voulez arrêter votre divorce
3 * Si vous voulez que des hommes ou des femmes courent après vous
4 * Si vous voulez que votre femme naisse avec succès
5 * Si vous voulez votre ex retour
6 * Si vous voulez une promotion sur votre lieu de travail
7 * Si vous cherchez un bon travail
8 * Si vous voulez que votre entreprise ou votre entreprise se porte bien
9 * Si vous voulez guérir le VIH et le SIDA
10 * VOUS voulez agrandir votre virilité
11 * vous voulez que votre virilité ne pas se tenir quand une femme
   a le VIH ou d'autres maladies dans son corps
CONTACTER DR AJOBI POUR AIDER LA VIE EST BON MES GENS

Les coordonnées du Dr Ajobi sont ...
NUMÉRO DE TÉLÉPHONE: +2347036354940
WHATAPP NUMBER: +2349064706881
EMAIL: drajobispiritualtemple@outlook.com

Antoine 02/02/2018 00:43

De supprimer les commentaires ?

Chiron 18/02/2012 13:52


Bonjour Anthony alors cette réponse ? Je voulais te demander quelques conceils sur la mise en page du blog et htlm paypal ou dont qui figure sur ton site ou le trouver et comment l'inclure. Me
conseil tu de creer un bannière ?..

to.y.n@hotmail.fr 17/02/2012 18:57


Bonjour Anthony, je te remercie pour l’attention que tu m’accordes et cette petite caresse à rebrousse poil que tu portes ici à mon bonnet d’âne. Puisque tu es mon tout premier lecteur Anthony,
mon ex-citateur préféré incendiant de son feu gré-joie toutes les glaces hyperboréennes. Tu comprendras que ta plébli-citation à fait tout de suite branler mes grelots, ça me chatouille drôlement
les oreilles et ça me gratouille quelque peu au bout du nez.


Je tiens quand même à souligner que mon carnet est un atelier d’écriture censé m’aidé à la composition de mon mémoire de pitre, ainsi ce statut de simple carnet lui confère la qualité de contenir
seulement des notes, des bribes et des brouillons. Soit les éléments préparatoires d’un humble artisan qui confectionne son œuvre et que tu scrutes au travers d’un œil de vache. De sorte que le
blog devient alors un outil technique fonctionnel et didactique à l’usage pratique de l’étudiant. Mais bon le sortilège consiste quand même dans le fait, que ce mémoire initialement voué à
la destinée tragique d’être mort né et jeté après deux lectures dans l’abîme d’un placard universitaire, est devenu aujourd’hui un joli monstre un peu prématuré morveux mais bien vivant de la
cyber planette. Il y a néanmoins un gros bug ! À commencer par le fait que mon mémoire est plus consulté que celui de Bonaparte par exemple. En outre, alors que les spécialistes écrivent des
introductions normales et des préfaces de qualité supérieures et que sais-je encore, c’est à nous que revient l’honneur d’allumer la lanterne à Midi et de sonner l’alerte ?


 


Alors comme ça je n’ai pas compris l’éternel retour ? Eprouvé, je pense que c’est le bon critère. J’ai seulement donné ma réponse à l’énigme du Sphinx, ouvert le portique du temple de Janus
et présenté l’épreuve de l’éternel retour comme un supplice de Sisyphe. Un commentateur avait-il noté avant moi la présence de ces figures ? Heidegger par exemple énonce dans son commentaire
que c’est le nain qui donne la solution de l’énigme dans le « toute vérité est courbé », mais sans tenir compte que la question est posé aux matelots, ou bien que le nain n’est que
l’imagination de l’inquiétude de Zarathoustra et une composante du soliloque. Baaa juste avec ça j’avais déjà fait ma besogne, puis j’extrais l’élément éternel retour de la triade pour le placer
à côté du rire, révèle l’ambivalence réciproque… Mais il ne faut pas avoir la langue trop pendule disait ce sinistre hibou.


 


Bien à toi avec qui je célèbre mes Lupercales, ô grand pontifex optimus maximus, Ave !


Nietzsche par la jeunesse aux cheveux gris

Anthony Le Cazals 02/02/2018 00:33

Cher Antoine Mignon, Je ne comprends pas ta requête.

Antoine 29/01/2018 01:09

Serait-ce possible d’effacer ces messages qui pique les yeux ?