Archives

Publié par Anthony

D'une culture à venir

Voici un petit résumé qui accompagne la vidéo qui suit où Sartre se prononce avec raison contre la Pax Americana. On pourra toujours associé cela à un anti-américanisme primaire, la bêtise fera long feu. De Gaulle aussi était anti-atlantiste et anti-colonialiste comme Sartre. Sans doute est-ce pourquoi il répondait à ceux qui voulaient qu'on emprisonne Sartre : "On embastille pas Voltaire".
Voici la vidéo de Sartre sur les contradictions de l'intellectuel face à la Pax américana.





Le problème n'est pas avec les patriotes Américains car en inventant leur monnaie ils ont conquis leur indépendance vis-à-vis de la domination anglaise (1a). Le problème est que Woodrow Wilson en 1913 a signé le Federal Reserve Act (1b), donnant le pouvoir à des banques privées notamment Anglaise de fabriquer la monnaie. La banque centrale américaine est il faut le savoir une sorte de consortium de banques privées et par là même une banque privée. Les deux seuls à s'y être opposé, Lincoln et Kennedy, en redonnant au Gouvernement fédéral américain la possibilité de créer sa propre monnaie plutôt que de l'emprunter aux banques ont été assassinés. Il y a pas là de relation de cause à effet mais il y aviat là une menace pour le pouvoir de la finance, car comme le disait
le banquier Mayer Anselm Rothschild « Donnez-moi le droit d'émettre et de contrôler l'argent d'une nation, et alors peu importe qui fait ses lois. ». Pour donner une échelle au pouvoir de la finance, le chiffre d'affaire et les liquidités d'une Banque comme JP Morgan sont supérieurs au PNB annuel américain. Nous le verrons un peu plus loin c'est simplement la fin des Etats-Nations non celle de l'Etat.
Une seconde chose est à noter ; un quart du Budget fédéral américian échappe au contrôle du Gouvernement fédéral sous la forme d'un Black Budget (CIA, NSA, Projets secrets de l'armée). Disons que ce n'est pas rien. On retrouve cela dans la mise au point d'engins plus rapides, moins polluant, presque silencieux, que l'on nomme vulgairement OVNI ou soucoupe volante mais les techniques mise au point sont utilisées par le bombardier B2 par exemple (2). De ça nous en avons parlé. Par ailleurs tout ensemble de bases souterraines sont construite sous le sol américain à 1500 m de profondeur, reliées par une système de trains à sustentation magnétique allant à 2000 km/h (3). Nous en donnons la carte.
Tout ceci pour dire que depuis 1913, il y a un pouvoir derrière on pourra gentiment ramener cela à un ensemble de multinationales qui utilise le drapeau américain mais qui un jour à cause de exactions américaines s'en départira, : l'image américaine néfastes gênera leurs intérêts (4). Ce pouvoir vise en fait la mondialisation mais ne fait que reprendre et appliquer l'Ancien Testament pour lequel l'homme doit soumettre la Terre. Comme le fait remarquer Heidegger Nietsche est le premier a posé la question du gouvernement de la Terre. Mais ce gouvernement de la Terre comporterait des ratés comme il le soulignait. La Pax Americana n'est que la première forme de gouvernement de la Terre et elle ne peut se faire que dans une logique de containment des Russes et des Chinois. Aussi on comprend mieux les rôles et la montée en puissance de personne comme Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy qui sont deux atlantistes. La première a toujours eu des informations compromettantes sur le passé (nazi ou stasi) des personnes qui pouvaient la gêner dans son ascension, la CIA sans doute. Quant à Nicolas Sarokozy, son ancienne belle-mère, la seconde femme de son père est aujourd'hui remariée à l'un des membres d'une lignée de dirigeants de la CIA (5).
Ce monstre du complexe-militaro industriel (que dénonça Einsenhover en 1961) et des sociétés secrètes (que dénonça Kennedy en 1961) s'appuya essentiellement sur le complexe pétrochimique pour créer l'excédence comme on l'appelle en philosophie ou la rareté comme on l'appelle en économie (Walras). Par rareté, il faut comprendre ce qui fixe les prix et permet des envolées parfois alors que nous pourrions être dans une situation beaucoup moins contrainte. Cette économie de la rareté favorisa la filière pétrochimique et fit que le quasi -monopole des Rockefeller leur permit par la suite de devenir banquiers. Aussi la banque et la finance joue sur le pétrole au détriment d'autre filières de production (chanvre) et d'autres sources d'énergie (la MHD ou l'huile de chanvre par exemple). La filière pétrochimique a tout fait pour éradiquer au travers d'une diabolisation médiatique de la Marihuana et d'une loi qui à travers une taxe visiat à interdire la culture du chanvre. Le chanvre était jusqu'au année 30 la culture la plus répandue au monde à l'époque. C'est précisément en 1937-1938 que l'on parvient à mécaniser la récolte du chanvre qui du fait de la grande résistance de ses fibres s'y prêtait peu. Sa culture était alors déclinante puisque le principal débouché, la navigation à voile, avait périclité. Mais on peut dire que c'est une concurrente de moins pour la filière pétrochimique. Pour le dire sommairement les crises sont toujours le résultat d'un changement monétaire dans l'économie de la rareté, là où l'on veut nous faire croire qu'il y a pénurie dans les ressources d'énergie - et des matières premières qui permettent de la produire. Vous remarquerez aussi que tous les objets produits par l'économie de la rareté sont sensé avoir une durée de vie limitée et courte. Le inusable est non pas contre-productif mais contre-marchand. Même le moteur à explosion et le moteur à réaction sous de vielles épaves et reliques : ne fonctionnent-ils pas à l'énergie fossile ?


Pour ramener tout cela à un plan plus théorique et avec le minimum de parti pris, il faut bien voir qu'il y a là une tension entre une culture désintensifiée et de base définition et des cultures de haute définition. On peut penser que l'une comme l'autre sont sacrificielles mais l'une l'est de manière générique quant l'autre l'est de manière vernaculaire. On parlera de la jalousie féroce du plus hideux des hommes, celui qui a tué dieu et pour la monnaie est la langue.

Ceci se retrouve dans cette citation de Baudrillard, sur le 11 septembre : "La mise en place du système mondial est le résultat d’une jalousie féroce : celle d’une culture indifférente et de basse définition envers les cultures de haute définition - celle des systèmes désenchantés, désintensifiés, envers les cultures de haute intensité -, celle des sociétés désacralisées envers les cultures ou les formes sacrificielles."

Ce n'est pas exactement un complot mais un simple jeu de pouvoir : « Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au magazine Time, et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. » David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991
Ce gouvernement de la Terre a été exposé par les banquiers très tôt puisque c'est eux, des juifs, qui voulaient financer la grande politique de Nietzsche qui allait en le sens d'un gouvernement de l'Europe par Nicolas Bonaparte, le neveu de Napoléon III. Mais on retrouve une trace de la pensée des banquiers ici : « Le capital doit assurer sa propre protection par tous les moyens possibles, grâce à la coalition et à la législation. Les dettes doivent être collectées et les hypothèques interdites le plus rapidement possible. Lorsque les personnes ordinaires perdent leurs maisons à travers le processus de la loi, elles deviennent plus dociles et peuvent plus facilement être dirigées grâce au bras fort du gouvernement représenté par les principaux acteurs financiers et par une puissance centrale due aux richesses. Ces vérités sont bien connues de nos principaux intervenants qui s’appliquent désormais à créer un impérialisme permettant de gouverner le monde. En divisant les votants grâce au système de parti politique, nous les manipulons afin qu’ils dépensent toute leur énergie pour des problèmes n’ayant aucune importance. C’est donc grâce à une action discrète que nous garantirons la pérennité de ce que nous avons si bien planifié et accompli. » 1924 US Banker’s Association Magazine

Il faut bien voir qu'il n'y a là que la fin des États Nations, mais qu'une autre forme d'État persistera (Gouvernement de la Terre entre autre, Espace de libre-échange continentaux) : "Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restauré au gouvernement et reconnue comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile... Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois... L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation." William Lyon Mackenzie King, ex-premier ministre du Canada. On peut ajouter que l'on passe sous l'attraction que constitue le gouvernement de la Terre des Etats-Nations aux Etats-Continents selon une logique géopolitique : les exemple du Kosovo, de la Géorgie, du Tibet, Xinjiang (avec les indépendantistes ouïgours) sont des logiques d'effritement des bloc slaves et chinois. Le phénomène similaire et qui induit autant en erreur se produit au niveau du climat, la où il y a fractionnement, dissolution, c'est à la jointure des blocs dans le cas de la géopolitique et à la rupture de phase dans le cas du climat (eau liquide et glace)



Quelques éléments graphiques vérifiables sur les bases souterraines américianes. Elles sont reliées par un réseau de train magnétique qui irait à 2000 km, réseau noté sur cette carte du SUd-ouest américain.





Photo d'une "foreuse à tunnels " des Forces de l'Air Américaines à Little Skull Mountain, Névada, USA, décembre 1982. L'US Air Force qui fore, bizarre non ?
.
1a - « L’incapacité pour les colons d’obtenir le pouvoir d’émettre leur propre argent à l’écart des mains de Georges III et des banquiers internationaux fut la raison principale de la guerre d’indépendance. » Benjamin Franklin.
1b - voir la article de wikipédia sur la Réserve fédérale américaine et l'appréciation qu'en fait Woodrow Wilson Président des Etats-Unis d'Amérique :.« Je suis un homme très malheureux. J'ai ruiné mon pays sans le vouloir. Une grande nation industrialisée est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré. La croissance de notre nation et toutes nos activités sont donc entre les mains de quelques hommes. Nous sommes devenus l'un des gouvernements les plus mal gérés, l'un des plus dominés et des plus contrôlés du monde civilisé. Ce n'est plus un gouvernement de libre opinion, ni un gouvernement de conviction avec vote de la majorité, mais un gouvernement d'opinion et de contrainte d'un petit groupe d'hommes dominants. »
2 - cf. LaViolette, Antigravity Propulsion..
3 - cf. les conférences-révélations de Schneider sur Dulce en 1995 par exemple
4 - cf. Attali, Une brève histoire de l'Avenir
5 - voir article de Meyssan sur Sarkozy dans les articles de février
6 - voir la lettre à Bensaïd dans les articles de février
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article