Archives

Publié par Fred

L'entrée des étudiants dans la partie n'était pas vraiment prévue par nos "réformateurs"...

Avec la coordination nationale de ce week-end,à la veille d'une grande grève nationale, les étudiants ont jeté un petit pavé dans la mare du gouvernement, . Ferons nous des vagues?  Serons-nous le grain de sable qui enrayera le mécanisme huilé de la réforme brutale?

Les cheminots ont trouvé un soutien inattendu, qui peut renverser la balance en déplaçant les lignes du discours dominant.
La capacité des étudiants, dans cette situation, c'est d'introduire des éléments de discours nouveaux et plus généraux. C'est de défaire l'argumentaire impeccable des "révolutionnaires de droite".
 Nous pouvons biaiser la stratégie du gouvernement en dessinant un profil imprévu à ce conflit.

Une autre force des étudiants réside dans la position qu'ils tiennent dans la société: le gouvernement ne peut pas stigmatiser les étudiants comme il stigmatise les cheminots ou les "fonctionnaires", et en général les catégories auxquelles il s'attaque idéologiquement.
 
Avec les étudiants, la tâche est beaucoup plus délicate, et pour ainsi dire, les attaquer n'était pas "au programme".

On peut dire au total, et ça ne mène pas loin mais c'est bon à savoir, que la stratégie offensive des étudiants parasite celle du gouvernement.

Poursuivons en ce sens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article