Archives

Publié par Anthony Le Cazals

en cours de saisie comparative (veuillez repasser plus tard)

 

David Lapoujade, Deleuze, les mouvements aberrants, 24 octobre 2014 Anthony Le Cazals, Planète bleue, Les clameurs de la Terre ou le sens du surhomme, 1 mars 2013.

TABLE DES MATIÈRES


INTRODUCTION. LES MOUVEMENTS ABERRANTS .
Mouvements aberrants [1a] [1b : ajoutons p. 19 "Ou bien témoignent-ils [les mouvements aberrants] de la plus ancienne métaphysique, voire d'un ésotérisme, le même ésotérisme qu"on a parfois prêté à l'expérience de l'éternel retour chez Nietzsche ou à l'expérimentation de l'éternité chez Spinoza", je suis le seul ésotérique de l'expérimentation de l'éternité en France, Badiou bientôt dans l'être et l'évènement 3, sous l'influence de mon texte, "La gageure du penseur" qui répond à la monotonie biographique de "l'aveu du philosophe", influence sur la pensée de Badiou qui se retrouve dès la conclusion de Logiques de mondes] et logiques irrationnelles. – Le problème comme combat. [2 : David Lapoujade, cite p. 17 un passage auquel je renvoie p. 307 de ma thèse]  – Les trois questions : quid facti ? quid juris ? quid vitæ ? 9


Chapitre 1. La question de la Terre [3a, 3b, 3c] ................................
L’importance de la question quid juris ? – La question du fondement et sa critique. – Le sans-fond et les nouvelles surfaces. – La distribution de la terre et la « grande politique » [4a, 4b : la grande politique ne figure nullement chez Deleuze]. 24


Chapitre 2. Les cercles du fondement ............................
Identité et circularité du fondement : le monde de la représentation. – Qu’y a-t-il « sous » la représentation ? La Différence et les différentielles. – Critique du fondement et critique du jugement. – Les deux modes de peuplement de la terre : logos et nomos. Espace strié et espace lisse. 45


Chapitre 3. Trois synthèses (ou « qu’est-ce qui s’est passé ? ») .......................................................................
La répétition comme épreuve du fondement. Qu’est-ce qu’un événement ? – Première synthèse du temps. La fondation de l’habitude et les prétentions territoriales. – Deuxième synthèse du temps. Le fondement de la mémoire et les cercles d’Érôs. Platonisme des objets virtuels. Le « natal ». – Troisième synthèse du temps. Le temps vide de l’événement. Thanatos, nouveau prin-
cipe transcendantal et l’éternel retour deleuzien. La nouvelle justice et le chaosmos.


Chapitre 4. Conséquences : l’empirisme transcendantal
Une Critique de la raison pure sans analytique : esthétique
et dialectique. – Théorie de l’Idée et mort de Dieu.
La synthèse disjonctive. – L’idée comme logique de la
matière intensive. – L’individuation. 94

 

Chapitre 5. Le pervers et le schizophrène ......................
Sens et non-sens. L’événement. Le dehors du langage. – La lutte du schizophrène contre tout principe d’articulation. – Le héros deleuzien de Logique du sens : le pervers. La doublure comme opération perverse. – Le conflit entre le pervers et le schizophrène. – Importance
de Guattari. Du structuralisme au machinisme. 114


Chapitre 6. Schizo sive natura ..........................................
Renouvellement de la question quid juris ? – Le corps libidinal et l’homo natura. – Les corps sociaux ou le désir lié. – Le corps social des sauvages : les marques territoriales et la fondation. – Le corps social des barbares et la transcendance. Fonder l’inconscient : l’implantation d’une mémoire. [5] – Le capitalisme et l’axiomatique. – Le grand mouvement pendulaire : para noïa et schizophrénie. – Théorie des synthèses (Kant/
Marx) et théorie des multiplicités (Spinoza/Bergson). Naturalisme de L’Anti-Œdipe. 138


Chapitre 7. Les triades de la terre ..................................
Mille plateaux ou le peuplement de la terre. Plan et perspectivisme. – Le plan (1). – La machine abstraite (2). – L’agencement concret (3). – Les trois strates (géologique, biologique, anthropomorphique). La double arti-
culation : ordre et organisation. Contenu et expression. – L’agencement contre la structure. – Un exemple : la linguistique. Trois conceptions de la machine abstraite. 180


Chapitre 8. Peuples et dépeupleurs [6 : Juste le titre mais le terme n'est employé que par Beckett et par Badiou dans Conditions] ................................
Populations humaines et coexistence des diverses formations sociales. – La transversalité de Mille plateaux. – Les cercles de l’appareil d’État : terre, travail, argent. – La question de la souveraineté politique : puissance et droit. – Fonder, c’est englober. La forme d’intériorité. – La machine de guerre et les puissances de destruction. Les transformations de la mort et la terre englobée – L’axiomatique : asservissement et assujettissement.


Chapitre 9. Fendre la monade ........................................
Monadisme contre impérialisme. Le problème de l’action politique. [la capacité d'actiion 7a, 7b, 7c pp. 248, 249, 258 : ] – Les sociétés de contrôle : un monde sans dehors. Les nouvelles monades. Voir et parler. [8]– Les minorités et l’avenir. – De l’impossible à l’intolérable. Les nouveaux corps sociaux. – Problématisation de l’axiomatique. Minorités de fait et minoritaire en droit. Les deux formes de la lutte politique. Disjoindre voir et
parler. 
[8] – L’Ouvert et le Dehors [9]. 247


Chapitre 10. Du délire [10] .....................................................
L’image deleuzienne : le désert non-humain. – Ombres et lumières. [11 : p. 282, "Le désert est l'identité de la matière et de la lumière", vient en contre-pied de ma thèse au travers d'une lumière "en soi" (sic)] – Comment repeupler le désert. La « déduction » des corps. – Croire en ce monde : les délires[10bis] 276


Conclusion. Philosophie-limite ........................................
Les deux sens de la limite. Limite extérieure et limite
immanente. – Non plus renverser le platonisme, mais
retourner les impérialismes. – Entre deux morts. L’affirmation de la joie.* [12]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOMMAIRE

 

Présentation > Ca aurait pu commencer comme cela. — Livre A. —  Livre B. — Livre C. —Poursuivons et anticipons.

 

Livre A. Les signes d’une philosophie à venir.................................................

100. réambule sur les signes de l’autonomie. [1a : dans l'article 103 : "...C’est là l’envie de se dépersonnaliser en s’attachant davantage aux signes, aux intensités impersonnelles qu’aux personnes qui « affectivement » nous entourent : le mouvement aberrant qu’est la déterritorialisation chez Deleuze."] [1b : La citation continue "Tout en se dépersonnalisant l’un l’autre, les penseurs portés vers les signes se singularisent dans des intensités inouïes, ce que nous appellerons par la suite avec Deleuze l’éternité, l’éternité dans le sens nouveau que cherchent à amener Nietzsche ou Spinoza comme éternité de coexistence. ...". Voir infra]

110. Les signes qu’il nous faut.  Les signes naturel et artificiels. — Les signes linguistiques. — Les signes chez les stoïciens et chez Pierce. — Les images sensori-motrices ou signes porteurs d’affects.

120. Bergson et les images : sortir des doctrines. / Affection et perception et non sensation et représentation. — Le double abandon du matérialisme et du spiritualisme. — Au delà-du vitalisme : l'après-Bergson. — La complexité de la vie et du travail est une simplicité enrichie.

130. Nietzsche et les signes : recueillir ce qui doit être affirmé. / Recueillir tout ce qui peut-être affirmé. — Pourquoi la science a-t-elle tant d’avance sur la philosophie ? — La Grande santé. — La morale et le tragique chez Nietzsche. — Les deux morales. — Le milieu philosophique affranchi. — La grande politique. [4a]

 

210. Merleau-Ponty et le chiasme : supprimer les absolus.  / Comment supprimer les absolus, les puretés, les distinctions en droit, les grandes réciprocités binaires. — La contingence radicale. — L’impensé. — Solipsisme et idiotie. — Dissoudre les nœuds de l’esprit : en finir avec le chiasme. — La perception »charnelle ». — Le Pli : la terre du langage labourée pour Foucault.

220. Foucault et le Dehors : transgresser ou se laisser attirer.  / Foucault et la pensée du Dehors. — Pour une nouvelle théorie des signes. — Aimer et mépriser le destin. — Guetter les signes à l'horizon. — La transgression de la limite et l’attirance vers le Dehors.

230. Deleuze et les deux éternités : se dépersonnaliser.  / Deleuze et la pensée du surpli : les deux éternités. — Eternité de succession et durée porteuse de nouveauté chez Bergson. — Immortalité et éternité de coexistence chez Spinoza. [1b]  Les deux régimes de pensée chez Deleuze. [9]

 

310. Badiou et le panorama philosophique : sortir du désert.  / Le désert croît.  — Présentation de la philosophie de Badiou. —  Autour du Même.— La crise de la vérité.  —  Point de conciliation entre Badiou et Deleuze : formaliser, interpréter et expérimenter.  

320. Vers d’autres positivités : s’appuyer sur les sciences.  / Les intuitions et les concepts de la physique quantique. — Vers une autre positivité pour notre époque : la physique quantique [les mouvements aberrants ou intempestifs de la lumière, motif non théorique] — Vis-à-vis de la dialectique.— Deux visées sur le Même. — Introduction à la physique quantique. — Le principe d’incertitude et la brisure spontanée de symétrie. — La capacité d’expérimentation : signes avant-coureurs d’un changement d’appréhension. — La hiérarchie chez les rats. — Antigone faite comme un rat : retour sur la dimension terrible.

330. Vers une pensée de l’affectif : être en capacité autonome. / Vers un régime intensif propre au fini-illimité. — Le discernement au-delà du point où le multiple entre en défaillance. — L'affectif n'est ni qualité ni quantité. — Hétéronomie, Homonomie et Autonomie. — Hétéronomie. — Homonomie. —Autonomie. — En résumé. — Les trois politiques imaginaires.  La petite politique. —La politique restreinte.  — La grande politique. [4b] — L'autonomie résulte d'une capacité. [7a] — L'autonomie résulte d'une capacité 2. [7b] — Vers une capacité autonome. [7c] — Pour conclure ette livrée.

340. Précipité > notre époque.

350. Intermède Scientifique 1 et 2.

 

Livre B. Lumière et mouvement..................................................

400. Préambule : la substitution des valeurs. / Hyperboles et métaboles : les nouvelles compréhensions.  —  Les libérations. — L’équation des mutations.

410. La libération de la pensée vis-à-vis de l’esprit.  / Sur le passage de l’ère classique à l’ère quantique. — La domination de l’esprit.  — L’esprit de surplomb.  —  L’esprit de vengeance.  —  L’esprit de direction.  — L’esprit de répartie.  —  L’esprit de lourdeur.  —  L’esprit de lourdeur.  —  Les « esprits libres » et leur affranchissement.  —  L’« esprit frappé » ou l’impact de l’imprévisible.  —  L’âme, l’esprit et le consortium inepte des idées.   —  La douleur et notre corps dans tout ça ? — Les pensées ne sauraient être dites Esprit.  —  La détresse de l’esprit chez Spinoza [ Et si du point de vue du parallélisme entre voir et parler typique de tous les
métaphysiciens, l’action et plus encore l’exercer étaient absents].  —  Le conscient devient modeste et l’Esprit à travers lui.  —  Les instincts et l’« inconscient » du névrosé.  —  Les mémoires et les personnes de haut niveau. [5]

420. La libération du mouvement vis-à-vis de la métaphysique.  / L’autonomie du mouvement [l'aberrance du mouvement, motif non théorique] : le passage de la science aristotélicienne à la science galiléenne.  —  Le mouvement est un état de forces qui s'éprouve.   —  Encore une fois, il n’y a pas de Repos.   —  Le venin qui prémunit. —  L’envie, comme convoitise insatiable.  —  L’entrain, comme exercice sans détresse ni vengeance. —  Le passage de l’envie à l’entrain.  —  L’envie et l’entrain aboutissent à la fougue. [non pas crise de l'action qui est une crise du classicisme mais aberrance du mouvement]   — Et l'espace vole en éclats.

430. L’affirmation de la lumière par rapport à la matière. [11] / Il n'y a pas « la matière ».  —  Le principe de permanence de la substance. — L'inertie.  —  Deux définitions admises de la matière.  —  À propos de l’absolu et donc du vide.  —  La dimension de la Terre [3a] : portait d’après Nature.  —  Les deux infinis.  —  La lumière et le boson de Higgs. [11 : non plus la lumière en soi]

 

510. Hors les systèmes métaphysiques : éviter les écueils contemplatifs.  / Les métaphysiciens sont en sursis.  —  Dépasser les systèmes métaphysiques fermés et ouverts.  —  Le mirage de l’« être ».  —  Une autre approche des systèmes métaphysiques : stupeur et clameur de l’« être ».  —  Définitions et tendances de la philosophie.  —  La hiérarchie de la matière grise.  —  Quelques régimes contemporains de la pensée.  —  Natures et types.

520. Exercer son activité par actions et opérations.  / S’exercer en toute sagesse. — Il n'y a pas d'action morale. — Du principe de raison ou de l’excuse pour la moindre action. — Action et travail. — De l’usage de l’Abstrait ou de la chimère. — L’hyperbole comme surenchère métaphysique. — L’innocence du devenir comme exemple de chimère. — La valeur de l’« exercer ».

530. La vitalité affective une manière d’affirmer l’autonomie de la culture.  / Sur celui qui dérange.  — Pensée de l’affectif. — Le Dehors comme constellation affective. — La vitalité affective.  — La vie pour Nietzsche et pour Bergson. — Quels rapports entre la pensée et la vie ? — Reste la dimension de l’artiste, du poète.  —  Les registres des projections de l’imagination. — La tentative et la résolution.

 

610.    Badiou : une fois le principe atteint.  / Que se passe-t-il une fois que le principe est atteint ? — L’abstraction de la Vérité et sa réception. — Que dire de la bataille, de ce à quoi le philosophe ne participe pas ? — L’hypothèse communiste ou le malentendu sur l’égalité. — De l’impossible définition de ce qui n’adviendra pas : l’égalité. — Mes amis, n’oubliez pas de passer par le tribunal de l’égalité, pour vous faire rafraîchir les idées. —Qu’en est-il d’une société où l’on rencontre confiance et résilience?  — Et Badiou de continuer la longue marche.  — L’anabase ou le métabolisme du Dépeupleur [6].

620.    Une relecture forcée de Gilles Deleuze.  / Une dette infinie. — Sortis des nombres, des problèmes d’interprétation. — Systèmes fondés et systèmes sécrétés. — Une vie d’immortel.  — Substituer la finalité à la virtualité après en avoir fait une impasse. — Deleuze Platonicien ? Soulevons le voile du jugement…   — Formidable jeu que la politique du Coucou. — Un concept renouvelé de l’Un me dites-vous ?  — L’Un n’est peut-être pas chez qui on pense. — La vie comme dernier refuge de l’idéalisme.  —  Ainsi soulevons le voile du jugement…

630. Et heureusement, par delà les deux... / Critique et clinique, comme livre des combats et des rebonds. [2] — La guérison comme rebond. — Comment se tenir sur la brèche ? Entre le pathétique et le dynamique. — Sur l'éperon ou comment faire ressentir une affectivité  primordiale et non pas faire advenir une conscience morale. — L’éducation à la sauvagerie.

640. Précipité : les métaphysiciens en sursis.  / Sur ce qu’on recherche en dehors de la métaphysique. — Sur ce qui dérange l’ordre métaphysique. — Sur ce qui surprend : l’événement.

 

Livre C. Combats et rebonds..............................................

700. Préambule. / Du cerveau disponible pour de nouvelles institutions. — Le neutre ou le dehors où les forces s'affrontent.

710. Subjectivité ou complexité : Notre époque et la subjectivité.  / Notre époque et la subjectivité. — Justice et dette. — Ce qui coupe de l’action, l’idée. — Ce qui diminue la puissance du corps, l’inhibition.  — Transfiguration des valeurs et transmutation du corps. — La résilience ou la manière de se régénérer par l’affectif. — Quelques traits pour une conversion du langage. — Expérimenter le nouveau. —  L’amour du destin ou l’art inconditionnel de la rencontre. — La complexité.

720. La substitution des valeur : La question est d’importance. / Dire qu’il n’y a ni matière ni esprit, tout au plus de la perte d’énergie. — La substitution tient donc de la révolution discrète. — Le mouvement de la substitution. — Quand la capacité d'autonomie est atteinte ! — Qui n’active effort et volonté, s’étiole. — Alors s’affirme la personnalité. — La question est d’importance. — L’important est d’être capable de quelque chose et non pas que votre voisin puisse voir ce quelque chose à votre place. — L’important en pensée est le renversement de la métaphysique par les fulgurances.   

730.    La perte du genre : Un genre de substitution.  / Le genre vernaculaire comme système de répartition sociale.  —  Des sociétés drôlement « genrées » !   —  Du genre concret au genre abstrait.  —  La perte du genre : la grossesse n’est pas la gestation.  —  La fin de la prématurité physiologique : la fécondation n’est pas la naissance.  —  Une affectivité différente.  —  Un rapport homme-femme différent.  —  Du genre à la vérité.  —  Des vérités ?

 

810.    Le combat pour l’autonomie politique.  / Machiavel entre virtù et fortuna.  —  Hobbes ou la puissance d’agir.  —  La question démocratique reprise par Spinoza.  —  L’évolution de la question de la liberté selon Bergson.   —  La république est oligarchique.  —  L’apparition d'une démocratie nétique et la disparition en certains endroits de l’oligarchie étatique.  — Le tranfert d’informations par paquets et la neutralité du net.  —  Le gouvernement de la terre. [3b]  —  Le tirage au sort et son contrôle.

820.    La stratégie du combat.  / Préambule sur la peur.  —  Le surhomme ou le sens de la Terre. [3c] —  La voie indienne.  —  « Puisqu’il faut faire ».  —  Rompre avec les modèles.  —  Mouvement et combat.  —  La stratégie océanique et l’impersonnel.  —  La bataille entre majorité et minorité ?  —  La chance et la fortune.

830.    De la voie martiale et de quelques forces au Dehors.  / Préambule sur la douleur.  —  Le Ki du budō ou l’affectivité orientale de la voie martiale.   —   Eviter le combat de trop.   —   L’économie énergétique des samouraïs comme abandon de la spiritualité.   —   Le mouvement en arts martiaux.  —    La force explosive ou fa ling.   —   La force ascensionnelle. [un exemple de mouvement aberrant, motif non théorique]   —   La force vive.

 

910.    Programme au Dehors. / Eurêka, ça a trouvé !  —  Emulsion et recoupement.  —  Généalogie de la métaphysique.  —  Fulgurances.  —  Le principe de raison insatisfait(e).  —  Une pensée de la convergence : oubliées la « Pensée de la divergence » et la « gaucherie ».  —  Un dispositif affectif.  —  Nature, procédures et conjectures.   —  Les quatre grandes classes de métabolismes et leur symbolique.  

920. Entre art et métier : s’accomplir dans le métier. / La grande synthèse. C'est la synthèse du créateur, de l’amoureux et du destructeur — de l’artiste, du savant, du philosophe — Le métier entre reprise et recours. — Le lieu de recueillement du métier : l’atelier de la Renaissance. — Le recours au verbe et le recours à l’écrit. — Ecriture et notations. — Les métiers du sol et la fin du labour.  —  Une exception révélatrice : l'architecte. — La mutation du travail en contribution passionnée via internet.

930.    Transformations et dynamiques de vie : jubiler. / Les transmutations de sens divin : procession et conversion.  —  La percée hors du Sens et de la grammaire. — La jubilation de la transmutation. [12 : fin similaire mais avec la différence notable qu'éprouver n'est pas exprimer] —  Toute création part d'un silence : entre dynamique de vie et transmutation.  —  L'expérience comme immersion et embarquement dans l'activité dévorante.  —  Négligence : Will Hunting et la problématique : une suite à l’art de la rencontre.

 

à suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article