Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Si on m'avait demandé je n'aurais pas vu la différence. Alors Alain Finkielkraut

 

 

«Pourriez-vous vérifier le son de la vidéo où Alain Finkielkraut se fait insulter ? Benjamin Griveaux affirme avoir entendu «sale juif», mais de très nombreuses personnes entendent «Palestine» et non «sale juif».»   Libération

"Sale juif"?
Cette phrase est inaudible dans la vidéo. Tous les samedis le porte-parole du gouvernement Griveaux invente un nouveau mensonge gravissime pour faire monter la haine dans le pays. Ces gens ne se battent pas loyalement. Ils sont indignes.

Qu'enyend-on dans les vidéos

 

 

La plus

On accuse un salafiste (un sémite qui comme le rappelle Alain Finkielkraut "n'a pas la tête d'un petit blanc", et oui on tombe bien bas).

 

Cette affaire soulève en fait plusieurs chose

D'une part on place en victime (victime d'insultes sans violence, qu'on amalgame à bien pourtant l'antisémitisme repose sur l'amalgame sous l'effet même de la haine) et on en fait un philosophe, ce qui est une insulte à la philosophie que de confondre publiciste et philosophie.

circonstance aggravante "d'appartenance ou de non appartenance, vraie ou supposée des victimes à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" le problème est que le code civil (jugé par le tribunal correctionnel).

 

Si vous ajoutez le propos d'Alain Finkielkraut et Il est clairement pas un petit blanc, vous le constaterez avec moi

 

 

L'autre problème est cette justice médiatique qui accuse sur pièce, où le procès est fait dès la diffusion dans les médias, dès la captation par notre société de contrôle.

 

"un antisémitisme profondément étranger à notre pays" (Denis Ollivennes dans l'Info du vrai 19 février 2019), ces propos sont inquiétants.

 

Pe ude gens ont compris que l'anti-sionisme est la meilleurs portection des juifs contre les hébreux (je ne reviendrai pas ici sur la sentence de Manitou "nous redevenons des hébreux" et sur le chat de l'héritière du

 

Lr nut méfiatique est aussi de salir la supposée "extrême-gauche" et par là même on cherhce à discréditer définitivement le mouvement des gilets jaunes.

 

La dernière chose qui choquera n'importe quel juif est que Finkielkraut ne fasse pas shabbat le samedi. C'est quelque chose qui ne passe pas inaperçu en ce qu'il ne porte pas sa kippah, sui lz possible dérogation quand on sort de chez soit pour affaire.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article