Archives

Publié par Anthony Le Cazals

 

Franc-maçon du rite de Memphis Misraïm et « Bon cousin charbonnier » du rite du Grand Alexandre de la confiance, qui introduit ce rite à Naples, à la fin de l'année 1809. Il participe probablement à l'unification de divers groupes italiens sous l'égide de la Carbonaria.

La Charbonnerie tire son nom des rites d'initiation des forestiers (rituels forestiers) fabriquant le charbon de bois à l'origine dans le Jura et en Franche-Comté. Ces sociétés de « bons cousins charbonniers » sont très antérieures au phénomène politique du carbonarisme.

On doit y associer la figure du franco-italien Buonarroti, lui aussi héritier de l'illuminisme émancipateur du christianisme ésotérique du XVIIIe siècle (avec des sources rosicruciennes). Il a été l'âme, avec Briot, d'insurrections en France et en Italie, en Belgique et jusqu'en Pologne, à la tête de la Haute Vente.

 

Sources :
« Charbonnerie », in Jules Trousset (dir.), Nouveau dictionnaire encyclopédique universel illustré, t.1 (A-Char), Paris, 1885, p. 798-799.
— Article wikipédia Carbonarisme

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article