. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par Jean-Charles Robin

A titre d'archivage nous reproduisons ici un article de Laurent de Boissieu intitulé Les "front national" de Jean-Marie Le Pen

"" À l'occasion d'une autre recherche, j'en ai profité pour faire un point sur les multiples "front national" créés par Jean-Marie Le Pen dans le contexte de la guerre d'Algérie.

Voici un extrait de la biographie de Jean-Marie Le Pen telle qu'elle figure sur le site du FN actuel (créé en 1972):

"...en 1957 il fonde le Front National des Combattants (FNC) et organise une caravane d’été "Algérie française" autour du littoral français en août.
(...) En 1958, le Front National des Combattants ayant été dissous par le gouvernement, il fonde le Front National Combattant quand celui-ci en est dissous après les barricades d’Alger en 1960. Il fonde le Front National pour l’Algérie Française qui sera dissous en 1961 lors du putsch des Généraux".

Qu'en est-il en réalité?

 

Le Front National des Combattants (FNC) est en effet déclaré le 14 août 1957 à la préfecture de police de Paris, avec comme objet de "contribuer à la sauvegarde de l'Union française en luttant contre le défaitisme et toute politique d'abandon; défendre, en tous temps et en tous lieux, les intérêts et droits matériels et moraux des combattants français".

Le Front National des Combattants (FNC) n'est toutefois absolument pas "dissous par le gouvernement" avant 1958, puisque, le 2 juin 1959, le nouveau titre Front National Combattant (FNC) est déclaré à la préfecture de police de Paris.

 

Le Front National pour l'Algérie Française (FNAF) est ensuite déclaré le 27 juillet 1960 à la préfecture de Police de Paris, avec comme objet de "promouvoir et défendre dans un apolitisme absolu et dans le respect de la légalité la vocation imprescriptible des départements de l'Algérie et du Sahara à demeurer au sein de la patrie et l'urgence d'intégrer dans la communauté nationale les Français qui y résident, quelles que soient leurs origines ethniques ou leurs confessions".

Je rappelle que c'est l'époque où Jean-Marie Le Pen défend "l'assimilation" et affirme à l'Assemblée nationale "que, dans la religion musulmane, rien ne s'oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet". Ajoutant: "Bien au contraire. Sur l'essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale" (28 janvier 1958).

 

Le Front National pour l'Algérie Française (FNAF) puis le Front National Combattant (FNC) sont, eux, effectivement dissous par décret en Conseil des ministres, respectivement le 23 décembre 1960 puis le 28 avril 1961. ""

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article