. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

Charles Ramond est l'introducteur d'une philosohie des termes, telle qu'elle appraît dans son introduction du Vocabulaire de Jacques Derrida et même si Derrida a produit aussi en superposition une philosophie des concepts. Antonia Soulez dit de lui qu'au moins, il fait ce qu'il dit et que son séminiare apporte au département, contrairement au groupe politique qui s'est approprié le département et qui a un tant créé une dissisdence à la Maison des Science Jumaines (Pris-Nord) pour les 4 professeurs qui ne souhaitaient pas être otage du blocage annuel et printanier de la salle A028. Ce que l'on retrouve chez Deleuze et dans son choix d'enseigner dans les préfabriqués tout en sachant que chaque matin après que son dilletante chauffeur et dealer Richard Pinhas soit venu l'amener, il falliat qu'il négocie avec les gardes rouges envoyés par Badiou pour s'assurer de pouvoir faire cour. Mais ceci nous éloigne de Charles Ramon grand spécialiste entre autres de Jacques Derrida et de Baruch Spinoza.

Il est aussi un défenseur de la charité, ce qu'il évoque succintement lors de l'intervention de catherine Malabou sur Spinoza. En tant que défensenur de l'accueil charitable qui est la base à une formation à (étude scientifique des textes plutôt qu'une éducation à la sauvagerie militante telle que défendue non par Goethe cette fois mais par Antonia Birnbaum, la féminsite cynique. On peut ainsi tenter un raprochement à la la philosophie de Merleau-Ponty. Merleau-Ponty affirme que le christianisme ne peut être compris comme une manifestation de dégradation de la vie ; c’est même, selon lui, exactement le contraire : le christianisme, estime-t-il, est « amour » et, par là, « surabondance de vie9 ». C’est pourquoi le christianisme lui paraît indissociable d’un engagement actif pour la justice ou la charité et contre la souffrance — indissociable, autrement dit, d’une « politique chrétienne ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article