Pages

Archives

Publié par Anthony

Tu ne nous parles plus à Lise Jacquemard, Laurie Duboucheix et moi. Comme dit Laurie tu papillonnes. Bref tu tournes la page pour on ne sait quelle raison. Mais moi ça me fait mal quinze ans après. Tu vois ton meilleur ami seulement 4 fois par an alors que tu habites à trois stations de métro. Bouh là là des reproches ressentimenteux. Mais seulement si tu savais, j'ai réussi ma thèse et était comme toi chez de projet pour la SNCF, et d'autres choses. Mais ne faisons pas trop pour ne pas retomber dans la cancel culture. Il faut savoir rester humble. C'est juste pour avertir tes nouveaux amis. En fait c'est quand j'ai reparlé à Gautier, ton premier-ex, récemment et qu'il m'a dit que tu avais chercher à séduire un de ses amis. Je croyais que l'origine de votre rupture était autre.

Je ne sais plus mettre le mots sur ce que disais ta mère, qui te reprochais ton attitude désinvolte, mais elle avait sans doute raison, clairvoyante qu'elle est, comme pour les gâteaux aux voisins, tu te rappelles c'est quand elle m'avait préparé un repas. J'espère que tu n'embêteras pas Benoît, ne serait-ce que pour la tranquillité de Ninon.

Je trouve juste ton attitude cynique et si je n'avais fait un cauchemar 15 ans après, je n'aurai pas fait ce texte. Le plus étrange c'est que les plombs ont sauté et qu'un paquet de farine est tombé du haut du congélateur brusquement arrêté. Toi qui aimes les signes merleau-pontiens.... Bouteille à l'amitié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article