. . . . BIENVENU·E . . . .

 

Anciennement www.paris8philo.com, ce site, créé en 2006 lors du mouvement anti-CPE, a rendu compte de l'actualité et de l'expérimentation à Paris 8. Il s'occupe plus largement de rendre compte d'une transformation dans les paradigmes philosophiques suivant la pensée du Dehors ou du Surpli, omme la nomme les métaphysiciens classique. Nous avons quant à nous déjà basculé d'emblée dans la modernité quantique, résolvant la plupart des impasses philosophique du WWe siècle. Cette pensée hors contrat est la marque d'une complexité, riche de multiples facteurs et échelles. Ce site contient des articles pour être apte à un plus grand nombre de choses.

Pour nous soutenir abonnez-vous à la newsletter gratuite (2 mails par mois), commentez sans hésitation, partagez le contenu sur les réseaux et si vous le pouvez faîtes des liens depuis votre site.

Bonne lecture :) 

 

Accueil

 

Liens vers sites

Archives

Publié par La Philosophie

La pseudo politique subjective du dividualisme met en jeu le personnage de l'« l’enfant rieur » qui sommeille en nous et nous mettre en contact avec des forces insoupçonnées, profondes, qui nous portent vers la vie et nous donnent la force de supporter l’insupportable. Mais on demeure là dans une définition de la vie comme ce que l'on peut supporter, une définition passive et non une définition active, la vie c'est ce qu'on peut créer.

Pour rappelle, le logos passe aussi par la constitution intégrative de personnage : les figures de l'« l’enfant rieur » ou du « rire d'or » auquel vient s'ajouter cette dimension « clameur ». A l'inverse dans la logique compassionnelle de la vulnérabilité il s'agit de ne jamais disclamer autrui, de l'accueillir, c'est le motif de la bienveillance du tuteur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article