Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

Serge Ayoub

Alias Batskin.

Parcours
Serge Ayoub est le responsable de ratonnades de migrants dans les années 90. Il est le leader des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR) dissoute en 2013. Président fondateur de Troisième Voie, groupuscule d’extrême-droite dissout en 2013 après l'assassinat de Clément Méric par Estéban Morillo lui aussi membre de Troisième Voie et des JNR. Il possède un bar Le local (voir plus bas).
Politiquement et pour se racheter une conduite, il reprend l'idée personnaliste de la participation au capitalisme, étrange pour un prétendu révolutionnaire.

Faits
Le 1er mai 2013 Serge Ayoub fut l’invité de Nation (Van Laetham*).

Propos
« le Front National est, d’après moi, non pas la solution, mais le seul espoir de solution et de victoire. Votez FN. Ce sera un commencement ». (2)

Propos démentis par la réalité
 

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
Gilles Dussauge a appartenu à la bande de skins de Pasteur en 1982 puis ensuite au Klan et aux JNR. Il est le fidèle lieutenant de Serge Ayoub depuis des années. (2)
Greg Zmora, ancien bonehead proche de Serge Ayoub, que l’on voit fanfaronner dans le DVD « Sur les pavés », se targuant de son passé mercenaire au côté de Bob Denard reconvertis chez les Hell’s Angels. (2)

Avis
« »

Sources
2. La Horde

 


 

 

FACHOSHPERE / Serge Ayoub
FACHOSHPERE / Serge Ayoub
FACHOSHPERE / Serge Ayoub
Vial, Joly, Spieler, Ayoub

Vial, Joly, Spieler, Ayoub

Histoire du bar de Serge Ayoub

 

Après une première tentative en 2006 avec le bar rock « Le Garage », situé rue Saint-Maur dans le XIe arrondissement, Serge Ayoub s’entend avec Alain Soral pour ouvrir un nouveau local associatif avec le soutien financier de Chatillon, Gildas Mahé et Philippe Péninque. Pour ce faire, une vitrine légale est nécessaire, et un compromis est trouvé entre les anciens du GUD et les soraliens : Sighild Blanc, qui travaille pour la société Riwal de Chatillon, Ludivine Perigault et Julien Limes , gestionnaire de plusieurs business de Soral [ actuellement gérant de la maison d’édition de Soral, Kontre Kulture], créent une association, Envie de Rêver, dont l’objet officiel est « la promotion des produits issus du terroir » (Ayoub pensait-il à ce propos à ses copains skins du Picard Crew ou du Front Comtois ?). C’est ainsi qu’en 2007, Le Local ouvre ses portes dans le XVe arrondissement. Assez rapidement, Ayoub s’embrouille avec Soral et récupère le lieu qui se peuple surtout de skinheads, assez logiquement vu le passé du gérant du lieu. Mais Ayoub a la bonne idée d’y organiser toutes sortes de conférences qui lui assure un public à la fois fidèle et renouvelé. Tout le monde y est le bienvenu, des royalistes aux nationalistes-révolutionnaires, en passant par des complotistes en tout genre, jusqu’aux cadres du FN ou du RBM (C. Bouchet, R. Ménard, PM Couteaux, P. Sautarel…). Le Local devient ainsi un lieu incontournable pour le petit milieu nationaliste : mais suite à l['.auto-]dissolution de Troisième Voie, le mouvement créé en 2010 par Serge Ayoub, le Local est fermé par décision administrative.

Source : La Horde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article