Archives

Publié par Gilles

Pierre Sautarel

François Desouche affirme être détenu par un Indien dénommé Tilak Raj (1)(2). Le directeur de publication présumé, ou l'un de ses principaux collaborateurs, est Pierre Joris Sautarel (3) avec Pierre Doucet et Damien Lefèvre alias Damien Rieu.

Le créateur du blog a choisi de garder l'anonymat et de faire héberger alternativement au Canada aux États-Unis et en Suède(3). Le site web d'actualité Le Post, dans une enquête d', affirme l'existence de liens entre le site et des personnalités d'extrême droite (4). Il est supposé que le créateur du site est Joris (ou Pierre) Sautarel (4)(5).

Biographie

Le , les journalistes Ariane Chemin et François Krug du Monde publient un portrait de Pierre Sautarel. Fils d'un « couple bohème », une documentaliste travaillant dans des laboratoires de recherche et sympathisante de gauche (elle est chargée de presse du secrétaire d'État PS René Souchon entre 1984 et 1985) et un photographe, il apprend les rudiments d'Internet dans les années 1990 et arrête les études d'histoire qu'il avait commencées après avoir obtenu son baccalauréat, se consacrant au militantisme web, créant par exemple le site Internet de la fédération FN des Yvelines. Pierre Sautarel affirme avoir grandi entre le quartier des Buttes-Chaumont (Paris) et Les Mureaux (Yvelines). Après avoir subi plusieurs agressions et avoir mentionné l'ethnie selon lui à chaque fois arabe des agresseurs, il est envoyé en consultation chez une amie de sa mère, la spécialiste du FN Nonna Mayer(6).

Au début des années 2000, il tient un blog sur sa vie de Parisien, y critiquant notamment l'immigration. Depuis devenu animateur principal du site François Desouche (passant du « journal intime » à une « revue de presse en temps réel des polémiques liées à l'immigration »), il affirme qu'une vingtaine de personnes alimente la plate-forme. Il côtoie notamment Jean-Yves Le Gallou (en 2010, il mène une formation à Internet lors de ses Journées d'études dite de la réinformation), milite au Front national sous la présidence de Jean-Marie Le Pen et réalise le site de Bruno Mégret, qu'il avait rejoint après le schisme de 1998. Ancien webmestre du site du Front national(7)., il est le suppléant de Marie d'Herbais, candidate de ce même parti aux élections législatives de 2007 dans la deuxième circonscription de Seine-et-Marne. Il est critiqué par certains cadres du FN mais Pierre Sautarel estime qu'« ils nous utilisent vachement », en reprenant les informations qui y sont diffusées. Vivant dans le village de Ternant, dans la Nièvre, il gagne sa vie en faisant de la veille Internet pour des entreprises et en vendant, via le site de commerce en ligne « Esprit de clocher », des t-shirts de la marque « Bonne dégaine », imprimés de symboles (un coq gaulois, Vercingétorix ou encore Pepe la grenouille). Par ailleurs, il est mis en examen pour diffamation à la suite de plaintes de Pierre Bergé et du département de la Seine-Saint-Denis(6).

Sources

(0) Cet article est une reprise d'un article wikipédia

(1) « Mentions légales », Fdesouche.

(2) Arrêt sur images, « Souscription pour F.Desouche ? Pas gagné ! », 23 décembre 2009, sur arretsurimages.net

(3) Les Inrockuptibles, David Doucet, « Le responsable présumé de Fdesouche mis en examen », (consulté le 1er juillet 2020).

(4) Le Post, « Le blogueur François Desouche roule-t-il pour le Front national ? », octobre 2009.

(5) Arrêt sur images, Gilles Klein, « Le blogueur d'extrême droite François Desouche identifié ? », 31 octobre 2009, sur arretsurimages.net.

(6) Le Monde, « Pierre Sautarel, l’identitaire monomaniaque derrière « Fdesouche » », par Ariane Chemin et François Krug,, , p. 16.

(7) François Vignal, « Quand la webcampagne chamboule la com’ politique », Marianne, .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article