Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

NEO-CONSPHERE / Pierre-André Taguieff

Pierre-André Taguieff

Néoconservateur. Complotologue en chef.


Parcours
Taguieff était un théoricien zélé du Cercle de l’Oratoire, groupe de réflexion pro-atlantiste omniprésent dans les médias français, grâce à l’image d’intellectuels de gauche de certains de leurs membres. Pendant de longues années et jusqu’à récemment, M. Taguieff était administrateur du site d’extrême droite Dreuz.info (dont les auteurs affichent une islamophobie décomplexée), et bien entendu le MEMRI représente aussi une source de premier choix pour Dreuz. Dans ONPC de septembre 2015, Houellebecq associe Taguieff à lui-même, Finkielkraut*, Onfray* comme soumis au diktat d'une pensée dominante teinté centre gauche qui les empêcherait d'exprimer leur idées.


Faits
Pierre-André Taguieff a écrit de nombreux livres. Il décrit son Court Traité de complotologie en somme comme « un simulacre de science politique imaginaire »
Parfois il tente des approches philosophique et voit dans le « bougisme », « La dernière métamorphose du progressisme  » (voir plus bas).


Propos
L'attaque contre le néo-progressisme, typique à tout le moins d'un néoréactionnaire : « Le culte contemporain du « Changement », qu’on trouve dans l’espace politique comme dans l’espace publicitaire, représente la dernière figure prise par le système des croyances progressistes. Pour le dire d’un mot, ce culte rendu au dieu « Changement » est le degré zéro de la « religion du Progrès », aujourd’hui moribonde. La principale figure contemporaine du néo-progressisme est ce que j’ai appelé en 2000 le « bougisme », disons, pour simplifier, le culte du mouvement pour le mouvement, du changement pour le changement, fondé sur le postulat que « changer » est bon en soi, ou que le changement incarne une valeur intrinsèque, qu’il faut donc le vouloir en tant que tel. Une fois convertie au « changisme » ou au « bougisme », la propagande politique ne se distingue plus du discours publicitaire. »
« Si la République française a fini par intégrer dans son jeu les royalistes contre-révolutionnaires, ses pires ennemis, avant de les "digérer", rien n’empêche qu’elle puisse réitérer l’opération avec le Front national, en suivant une stratégie d’enveloppement et d’intégration. Pourquoi ne pas substituer l’image de l’ "estomac" à celui du "front" ? Il est probable que l’estomac républicain fonctionnera mieux que le front républicain (…) ». Pierre-André Taguieff, Le diable en politique, réflexions sur l'antilepénisme ordinaire, CNRS Editions, 2014 ; cité par Ivan Rioufol L'éloge inattendu du Crif... à Marine Le Pen, blog le figaro, 23 février 2015.

En janvier 2012, Pierre-André Taguieff accorde un entretien au magazine Causeur
 Causeur est un journal fondé par Elisabeth Lévy. Le propriétaire est Gérald Penciolelli, ex patron du journal d’extrême droite Minute. Penciolelli sera l’un des bénéficiaires du recyclage des anciens des mouvements d’extrême droite des années 70. Titre de l’article : Les « apéros-pinards » ? – Pas plus provocateurs que les prières de rue.
Sous couvert de l'antienne de totalitarisme, un bel amalgame : « Marine Le Pen ressemble à bien des égards au marxo-social-populisme de Jean-Luc Mélenchon et, comme on sait, la rivalité mimétique exaspère les passions, et favorise la montée des extrêmes. » Il y explique qu’il y a une extrême droite de plus en plus respectable  : « Il convient de distinguer clairement deux types de formations néopopulistes de droite en Europe : d’une part, les mouvements et les partis néopopulistes en cours de rupture avec le modèle de la vieille extrême droite qu’on rencontre en Europe du Nord, du Sud et de l’Ouest, et d’autre part les autres, qui se concentrent dans les sociétés postcommunistes d’Europe de l’Est, où les mobilisations nationalistes s’accompagnent d’antisémitisme, voire d’antimaçonnisme. » Il revient de nouveau sur son terrain favori : « au cours des années 2000, j’ai observé, au plan mondial, la formation et la diffusion d’une vision conspirationniste du capitalisme financier, que j’ai étudiée comme un grand récit mythique. Ses usages sont également repérables dans les milieux néo-gauchistes et dans les milieux néo-nationalistes, qui se veulent les uns et les autres « révolutionnaires ». L’anti-mondialisation radicale définit le point de jonction des « extrêmes » dits (improprement) de droite et de gauche, et dévoile leur mobile commun le plus profond : la volonté de détruire (« le Système », etc.) » Il termine par une note islamophobe : « Les « apéros-pinards » illustrent une stratégie de provocation visant à faire prendre conscience d’un problème civilisationnel minimisé ou nié par les élites bien-pensantes. À mes yeux, ils ne sont pas plus provocateurs que les prières ostentatoires de rue, et ils présentent l’avantage d’inclure une dimension ironique étrangère aux esprits soumis à la volonté d’Allah. » (1)


Avis
Pierre-André Taguieff est un contributeur régulier du site islamophobe Dreuz.info. Dès 2009, le site (alors nommé Drzz.info) se félicitait de l’arrivée du « philosophe » à la rédaction. Voici comment il était présenté : « La rédaction de drzz.info a l’immense fierté de vous annoncer que Pierre-André Taguieff, directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Institut d’Etudes Politques (Sciences Po) a accepté de publier ses écrits sur drzz.info. Né en 1946, Pierre-André Taguieff est philosophe, politologue et historien des idées. Il est également membres du « Cercle de l’Oratoire », un laboratoire d’idées humanistes, et conseiller auprès du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF). Monsieur Taguieff est l’un des intellectuels les plus éminents de France. Ses travaux sur la théorie du complot et les extrémistes sont des références internationales. (voir sa biographie). Avec l’arrivée de Monsieur Taguieff dans son comité de rédaction, Drzz.info passe un nouveau cap. » Depuis plusieurs années, Taguieff se répend dans les colonnes de ce site classifié comme d’extrême droite. (1)


Sources
(1) https://anticons.wordpress.com/2013/06/01/pierre-andre-taguieff-le-neo-con-lajoie/

NEO-CONSPHERE / Pierre-André Taguieff
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article