Archives

Publié par Les étudiants à Paris 8

Michel Collon
Anti-sioniste et anti-impérialiste à géométrie variable. D'abord journaliste à l’hebdomadaire Solidaire du Parti du Travail de Belgique (PTB). Animateur du site internet Investig’Action. A participé à Axis for Peace en 2005, moment fondateur du confusionnisme avec Dieudonné*, Thierry Meyssan* et Bruno Drweski*. A écrit « En 2001, nous dénoncions l’effet néfaste des slogans "Ni Bush, ni Saddam", "Ni l’Otan, ni Milosevic", « Ni Sharon, ni Arafat". […] Le "Ni, ni", c’est le cancer du mouvement anti-guerre. Il faut y mettre fin. Ce n’est pas Saddam ou Milosevic qui menace le monde entier, c’est Bush. » Dans le même texte, Collon développe : « Ce n’est pas aux gouvernements occidentaux de décider qui doit diriger tel ou tel pays du tiers monde et selon quels intérêts. C’est à ces peuples eux-mêmes qu’il revient d’en décider. Mais si on laisse Washington occuper ces régions, aucune lutte sociale ou démocratique n’en deviendra plus facile, bien au contraire. Seules les multinationales y gagnent. » A organisé le rassemblement « anti-impérialiste » de soutien à Mouammar Kadhafi du 2 septembre 2011 à Bruxelles. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article