Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

GILETS JAUNES / Maxime Nicolle

Maxime Nicolle

Chauffeur intérimaire, Porte parole des Gilets Jaunes

Parcours
Âgé de 31 ans en, Maxime Nicolle vit à Léhon dans les Côtes-d'Armor. Il a une compagne et une fille née en 2010. Titulaire d'un CAP en maintenance aéronautique, il est de chauffeur routier via des missions intérimaires. À l'âge de dix-huit ans, il s'engage dans l'armée, avant d'en être réformé pour motifs psychologiques. En 2012, à la suite d'une dispute avec un proche de sa compagne de l'époque, il est condamné à huit mois de prison, dont trois mois fermes, pour menaces de mort, séquestration et violences. (1)

Faits
Le jeudi 4 avril, il est convoqué avec Eric Drouet pour provocation publique à la commission de violences, suite à ses propos autour de l'acte 18 du 16 mars 2019.  (5)

Propos
«  »
Sur l'Acte 18 : « Le 16, il va se passer ce qu'il va se passer. J'en ai plus rien à foutre. [Je ne dirais plus] aux gens : « Restez calme». [...] On a essayé d'être cool avec vous [le gouvernement et les médias, NDLR], de discuter. Pendant 17 semaines, on a essayé de vous faire comprendre des choses. Cela n'a rien donné » (3) Après évènement « Aujourd'hui, j'ai été fier de voir que les gens ont arrêté d'être des moutons (...) Vous avez montré que vous étiez capables d'être mobilisés, déterminés, que vous ne vouliez plus vous faire enfler en disant merci avec le sourire » (4)
Sur la violence : « Cette violence est toujours regrettable  » (4)

Propos démentis par la réalité
 

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
Sur les réseaux sociaux il utilise le pseudonyme Fly Rider en référence à ses deux passions que sont l'aviation et la moto (1). Son groupe Facebook « Fly Rider Infos Blocage » réunissait 123.415 abonnés au 6 décembre selon BFM TV (2) et plus de 174 000 abonnés toujours au début décembre 2018 (1) .
Son avocat est Juan Branco.

Avis
On cherche aussi à le faire passer pour complotiste : « Maxime Nicolle, connu sous le nom de "Fly Rider", déclare dans une vidéo : "Il y a eu des coups de feu, il y a eu des blessés, il y a peut-être un décès, ça se trouve c'est juste un fou ! Si c'était un attentat, dites-vous bien que le mec n'attend pas qu'il y ait 3 personnes dans une rue le soir à 20h. Il va en plein milieu des Champs-Elysées quand il y a des millions de personnes et il se fait exploser, ça c'est un vrai attentat ! Le reste, c'est des effets pour faire peur", sur son compte Facebook, relayé par le compte Twitter Conspiracy Watch. » (6) (7) Mais Maxime Nicolle ajoutait « Bien sûr que oui, des morts c'est grave. Bien sûr que oui, des blessés par arme à feu, c'est très grave. Je n'appelle pas les gens à aller se balader dans Strasbourg, tant que ce c***** n' a pas été retrouvé. (...) Il ajoute : "En gros, un c***** ça reste un c*****, il pourra gueuler tout ce qu'il veut gueuler, s'il était suivi, recherché ou s'il avait un casier judiciaire, c'est la responsabilité de l'État de garantir la sécurité des citoyens. Encore une fois, on voit que ce n'est pas le cas. Un peu de respect pour les familles des victimes. Ces gens là n'ont rien demandé » (7)

Sources
1. article Wikipédia
2. BFM TV
3.
Facebook Live
4. explique-il dans un Facebook Live diffusé samedi 16 mars au soir. 
5. RTL, "Gilets jaunes" : Éric Drouet et Maxime Nicolle convoqués par la police judiciaire, 3 avril 2019, par Olivier Boy.
6. RTL, Attentat à Strasbourg : qui est Maxime Nicolle, ce "gilet jaune" qui évoque une théorie du complot ?, 12 décembre 2018, par Marie-Pierre Haddad.
7. RTL, Strasbourg : des théories du complot circulent sur des groupes Facebook de "gilets jaunes", 12 décembre 2018, Sarah Ugolini

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article