Archives

Publié par Gilles Andecq

« Il n'y a pas de démocratie sans marché ; il n'y a pas de marché sans démocratie. » p. 140.

« Les généticiens eux-mêmes considèrent qu'il n('y a pas de fatalité génétique, qu'il y a en chacun de nous une part irréductible, imprévisible et non quantifiable qui nous peret d'échapper à notre destin génétique. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article