Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

Marine Charlette-Labadie, le 27 novembre 2018

Marine Charlette-Labadie, le 27 novembre 2018

Marine Charrette-Labadie

Une des huit premiers porte-parole du mouvement des Gilets Jaunes

Parcours
Marine Charrette-Labadie est originaire de la Corrèze, en Nouvelle-Aquitaine (16) (7). C'est une serveuse (1) (17) (16), Marine Charrette-Labadie dépensait près de 200 € par mois en carburant juste pour aller au travail (10) (16). Elle resterait au travail entre les quarts de travail le même jour afin d'éviter les frais de carburant supplémentaires liés au retour à la maison (8). Elle est au chômage à la fin de 2018 (18). La jeune femme s’est faite discrète dans les médias à l'hiver 2019 et rendu son micro de porte-parole nationale le 28 novembre 2018 lors d'une conférence de presse. à Brives. Comme le raconte le journal La Montagne. « J’en avais marre, j’étais fatiguée et je n’avais pas envie de me battre pour des gens qui ne le méritent pas, expliquait-elle. Je veux me protéger (1) (3). » Elle était la sixième des huit porte-parole originaux à annoncer leur démission. Marine Charrette-Labadie a continué de participer au mouvement au niveau local après s'être retirée du mouvement national (1) (14).

Faits

  • En novembre 2018 organisatrice locale en Corrèze du mouvement des Gilets Jaunes en prévision de l'acte I (4) (9). Pendant qu'elle est porte-parole, Charrette-Labadie a été contactée en permanence par des personnes du mouvement demandant des mises à jour sur ce qui avait été accompli et par des membres des médias demandant des commentaires (3). Elle était également en contact avec des membres de nombreux partis politiques qui cherchaient à s'aligner sur la direction des Gilets Jaunes (8).
  • Le 17 novembre 2018, elle faisait partie d'un groupe de manifestants qui ont levé les barrières de péage à Brives (4) (9). Au début de la même semaine, Charrette-Labadie a également participé à des manifestations devant le bureau des impôts de la ville (4) (10).

  • Le 25 novembre 2019, Marine Charrette-Labadie était à Paris vers pour une réunion avec le gouvernement, où elle était l'un des représentants du mouvement (4). Après avoir consulté des personnes sur Facebook, elle et d'autres représentants ont déclaré qu'ils souhaitaient que le gouvernement agisse de  manière à créer une assemblée de citoyens et à baisser tous les impôts sur les personnes (4).  Sa participation a été critiquée par d'autres membres du mouvement, y compris le chef local de Cana, Christian Lapauze, qui a déclaré ne pas avoir été consulté à propos d'une demande et que les représentants n'avaient aucune légitimité (4) (6)

  • Le 27 novembre 2018, elle était l'un des six militants des Gilets Jaunes à participer à un programme du LCI appelé La grande explication (11).

  • Fin de novembre 2018, une photo de Charrette-Labadie a circulé qui la confondait avec un ami d'Emmanuel Macron. Une théorie du complot l'a mal identifiée, suggérant que Macron, par l'intermédiaire d'une amie, avait infiltré les niveaux les plus élevés du mouvement du gilet jaune (5).

  • Le 29 novembre 2018, elle a été invitée par le bureau du Premier ministre français à participer à une réunion avec d'autres porte-parole à Matignon (3). Elle a également participé à une réunion au ministère de la transition écologique avec d'autres représentants.

  • Depuis le début du mouvement et le 7 décembre 2018, Charrette-Labadie est apparue à neuf reprises sur BFMTV, France 2 ou TF1. Cela la plaçait au troisième rang avec Laëtitia Dewalle parmi les femmes agissant comme porte-parole des médias et au quatorzième rang dans l'ensemble (13).

 

Croyances politiques et activisme
Bien que Charrette-Labadie s'identifie comme étant un peu à gauche, elle a déclaré qu'elle n'appartenait à aucun parti politique (10) (11) (15). Son implication dans le mouvement du gilet jaune fut sa première participation à des manifestations politiques (8).

Propos
«  »

Propos démentis par la réalité
 

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
 

Avis
« »

Sources
1. Le Parisien, Mouraud, Herbert, Barnaba… que deviennent les "autres" figures des Gilets jaunes ?. 25 janvier 2019, par Pamela Rougerie.
2. AFP, Gilets jaunes : la " haine " contre le " roi " Macron, moteur de la colère, 5 décembre 2018.
3. La Montagne, La Corrézienne Marine Charrette-Labadie se retire des porte-parole nationaux des gilets jaunes, 30 Novembre 2018, par Maryne Le Goff.
4. La Montagne, Une Corrézienne parmi les huit porte-parole nationaux des gilets jaunes : qui est-elle ?, 26 novembre 2018, par Laetitia Soulier.
5. Libération, Non, une proche d'Emmanuel Macron n'est pas porte-parole des gilets jaunes "infiltrée", 26 novembre 2018, par Luc Peillon.
6." Nous sommes des bénévoles qui essaient de donner la parole aux Français " explique cette représentante des gilets jaunes (in French), BFMTV, archived from the original on 2019-02-12, retrieved 10 February 2019
7. "Les " gilets jaunes " désignent leurs porte-parole". le Monde
8. Cortes, Anthony (4 November 2018). "Hausse du carburant et mobilisation du 17 novembre : ne leur dites pas qu'ils sont d'extrême droite !". Marianne (
9. Le Figaro, Les étonnants profils des huit porte-parole des gilets jaunes, 26 novembre 2018, par Etienne Jacob, Angélique Négroni.
10. Franceinfo, Chauffeur routier, ancien journaliste, serveuse... Qui sont les huit porte-parole des gilets jaunes ?
11. LCI, Qui sont les six Gilets jaunes qui débattent dans "La Grande explication" ?, 28 novembre 2018.
12. Evolutis Web Agency ). La Une de la Presse locale - Ewanews Nov. 2018, 4 décembre 2018, par Alain Rassat.
13. Libération, Eric Drouet, Benjamin Cauchy et Christophe Chalençon : les trois gilets jaunes les plus "vus à la tv", 8 décembre 2018, par Pauline Moullot.
14. Nya Tider, De Gula västarna återhämtar sig. (en suédois), 17 janvier 2019.
15. Il Sole 24 ore, Gilet gialli, chi sono e cosa pensano i leader della protesta (en italien), 17 janvier 2019  par Riccardo Sorrentino,
16. Sud Ouest, Gilets jaunes et blocage des routes : d'où vient la fronde contre les prix des carburants ?, 6 novembre 2018.
17. Libération, Et les gilets jaune" s'incarnèrent, 2 décembre 2018, par Daniel Schneidermann.
18. El Tiempo, Jubilados y obreros ponen a arder Francia tras anuncios de Macron. (en espagnol), 2 décembre 2018.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article