Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

Florian Rouannet

Extrême droite radical. Antisémitisme

Parcours
Né en 1990, Florian Rouannet commence à faire parler de lui au début des années 2010, en diffusant des interviews de Philippe Ploncard d’Assac. En 2013, il rejoint les Jeunesses nationalistes, pour s’essayer au militantisme de terrain. En octobre, c’est lui qui prononce le discours d’hommage à Joseph Darnand à l’occasion de l’anniversaire de sa mort, le fondateur de la Milice qui se mit au service de la Gestapo pour traquer les Juifs et les résistants en France. Mais il sert surtout d’idiot utile (celui qui mettra son nom partout) : en novembre, il devient le trésorier et le secrétaire de l’association des Amis de Pierre Sidos ((Le président et trésorier François Ferrier, venant lui de la moribonde Nouvelle Droite Populaire, affiche là pour la 1re fois son engagement auprès de l’OF, puisque hormis quelques conférences à ses côtés, jamais il ne se revendiqua de l’OF auparavant.)) (APS) , créée dans la foulée de la dissolution de l’Œuvre française et des Jeunesses nationalistes. C’est également lui qui dépose le nom de domaine du site internet de l’APS.

Faits
En 2014, il lance « Paris nationaliste », une antenne locale des ex-Jeunesses nationalistes qui essaiment un peu partout en France des structures estampillées « nationalistes »
Le 28 novembre 2014, il tient la Conférence  Le procès de la démocratie, sur l'affiche figure son numéro de téléphone 06 65 60 45 50
En février 2015, Il rend un hommage public à Robert Brasillach, écrivain fasciste et antisémite, fusillé en 1945 pour avoir collaboré avec les nazis. Il a également participé en mars dernier à la « Fête des Patriotes » organisée par ce qui reste de l’Œuvre française, pour rappeler que « la France sera sauvée par la Croix celtique »

Propos
«  »

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)
 

Son réseau :
 

Avis
« »

Sources
(1)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article