Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Petit lien vers l'architecture de Paris 8, avant de développer ceci par un article gigogne.

Les transformations font disparaître le temps classique
Le campus de l'Université de Paris 8 demeure avec la Villeneuve de Grenoble célèbre pour  le discours dit « de Grenoble » de N. Sarkozy et l'école d'architecture d'architecture de Lille qui a mal veilli reste l'une des rares réalisations de l'urbanisme unitaire situationiste. Qu'est ce que l'urbanisme unitaire ? un début de réponse ici et ici. C'est au passage Constant (ex-Cobra) qui a écrit le manifeste d'Amsterdam et si vous retirez l'influence lettriste d'Isidore Isou, il ne reste plus que le ressentiment excluant de Debord. C'est là que s'engouffre la pensée réactionnaire dont Antonia Soulez et d'autres notent le retour parfois sous des travers « républicains » alors que la « mouvance » situationniste et non Debord se moque bien de savoir si la vérité (comme temps) est dans le verbe ou dans l'image (ou ici à défaut de retrouver la critique de Debord qui montrerait que le Verbe dit la vérité et les images mentent, posture classique).

Urbanisme unitaire
Seulement ce qu'il faut comprendre avec l'urbanisme unitaire (ici et ici) c'est qu'il se développe toujours à proximité des rubans autoroutiers et qu'il y a toujours une tension avec ceux-ci à Grenoble même s'il a été déplacé quand la villeneuve à terminer de se construire et à Paris 8 puisque ce qui est le hall ou l'actuel espace mémoriel de Paris 8 devait en fait être occupé par l'avenue de la liberté (voir la maquette du concours dans l'article qui explique la proéminence de l'escalier arrondi d'évacuation, les architectes ne repensant pas toujours les espaces imbriqués qui fonctionnent). Cet urbanisme unitaire n'est en rien un urbanisme de dalle où le sols est occupé par la voiture parkings comme à Paris 13ème ou à Toulouse-le-Mirail . Les parkings et fonction logistiques font ainsi obstacle à la relation au sol, ces fonctions occupent les premiers niveaux et deviennent encombrantes là où l'ubanisme unitaire par un souci ludique de table rase créera un jeu de passerelles (1, 2, 3, 4 et 5)  faisant de l'ancienne ville le paysage de sa dérive.

Architecture et tirage au sort
Maintenant que l'équipe B est en post quand l'équipe A (même s'il est ridicule de croire que la démocratie repose sur le vote, Rousseau Livre 4 Chap. 4.4 . Un prof de paris 8 Yves Sintomer sera plus nuancé quant à la superposition exacte de la démocratie et de l'usge du tirage au sort. Reste que ce dernier est le plus adapté aux sociétés du contrôle et des économies de la contribution qu'on veuille l'appeler de tous les noms à la mode comme démocratie participative ou démocratie directe (ce qui est une redondance inutile). Le passage de l'âge classique comme lente analyse des productions de de la renaissance. A tout philosophe classique ou baroque classique comme nos grands pontes de Paris 8, il uffit de poser la question de ce qu'est un spin ? Je n'y réponds pas ici, mais il me serait impossible de communiquer avec vous sans celui-ci, qui n'est pas concevable par les classes classiques (la rationalité en tant que soumise au principe de raison suffisante qui fixe notamment le nombre des « races » selon Kant).

Architecture vernaculaire de la Casbah
Dédicace à Zouzi Chebbi, qui préfère la Casbah aux architectes, mais même Rolland Simounet calquait son architecture sur la Casbah qui demeure un espace public éminament masculin, l'intériorité étant féminine. Je me permets cette allusion suite à ce jugement sur la froideur de l'architecture de Paris 8 (au passage on a rarement vu des Palmiers dans une architecture froide !!!). On pourra penser au logement près de la basilique de Saint-Denis, un des musts étant l'école d'architecture de Grenoble. Je n'ai pas le temps de développer sur les normes de l'accès handicapé et de la prise en compte de la peur panique, mais il existe d'autre manières de construire, . D'autant plus qu'il est aisé de voir des bâtiments en inox taggués sans que ceux qui les tagguent en connaissent le prix, si on ramène la production à la quantité de déchet produit alors elle arrive en tête comme activité humaine 43%, devant l'agriculture hantée par le laboure biblique et le gaz moutarde 40%, et nos pauvres consommateur qui deviennent des contributeurs sont culpabilisés avec 4% (restent qu'on ne sait pas où mettre dans ce lassmeent les déchets nucléaires). Mais avec la médecine, l'architecture reste un des postes importants de la vie nu qu'on appareille et qu'on équipe. Alors on l'éduque pour qu'elle désapprenne ensuite.

La détestation de l'architecture et donc de la pensée des relations autrement.
En france on déteste l'architecture, ne serait-ce ceux qui croient qu'on philosophent en s'asseyant sur des fauteuils Louis XVI ou d'autres qui pensent par un régionalisme certain qu'il suffit de mettre un toit à deux pentes ou une pointe de diamant sur une boîte (superstition et relant de protection divine), désir profond chez nombre de français. Le même archaïsme ou idée préconçue vaut pour le labour en agriculture, résurgence de la pensée satisfaite et enracinée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article