Archives

Publié par Le Cazals

Pour donner une impulsion à la pensée francophone, ce que je ne fais qu'une fois tous les 5 ans, vousêtes convié à ce qui sera j'espère un petit événement, modeste dans la forme, inattendu dans son déroulement. La quesiton pourrait être comment touner un jury en appréciation et faire que la figure de l'universitaire se sente et non jugé sur l'étendu de ses savoir, sachant que ma thèse à été écrite sur la mode scripteur et non sur le mode auteur (celui qui augmente comme le dit Miclhe Serres et qui a un temps tout son livre dans sa tête). Démarche inconsciente que de soutenir une thèse, très simple,que trop vite avec des critères classiques on pourrait juger indisciplinée ?

 

Les personnes conviées sont entre autres...

 

Alexis de Saint-Ours, maître de conférence en philosophie des sciences, disciple de Gilles Châtelet, travaille sur la dynamique, Paris 8-ENS.
Antonia Soulez, professeure à Paris 8, spécialiste Wittgenstein et de création musicale, participante avec Patrice Loraux au séminaire de Marcel Détienne.
Benjamin Bayart, président de FDN (premier fournisseur d'accès internet français), défenseur de la neutralité du net ou du réseau.
Catherine Malabou, professeure au Centre for Modern European Philosophy de l'Université de Kingston et anciennement à Paris X, spécialiste de la plasticité cérébrale.
Claude Sureau, obstétricien, membre de l’Académie Nationale de Médecine et de l’Académie de Chirurgie, Président honoraire de l'Académie Nationale de Médecine.
Daniel Guibert, architecte DPLG et théoricien proche de Baudrillard, amateur de Nelson Goodman, Docteur en philosophie-esthétique à Paris 1 et HDR en philosophie-sémiotique à Strasbourg 1.
David Lapoujade, maître de conférence en philosophie à Paris 1, spécialiste de Bergson et de Deleuze dont il était proche. Directeur de ma maîtrise de philosophie à Paris 1.
Emmanuel Hirsch, Professeur en éthique médical à Paris-Sud (Paris 11 Orsay), driecteur de l'espace éthique de l'AP/HP.
Eric Lecerf, maître de conférence à Paris 8, philosophe du travail,  spécialiste de Proudhon et du socialisme du XIXe siècle, m'a initié à la notion de métier.
Florian Forestier, chargé de collection à la BnF, docteur en philosophie, thèse de phénoménologie à Paris 4.
Franck Faucheux, ingénieur et architecte, Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages (DHUP) et à la Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature (DGALN).
Frédéric Gros, maître de conférences de philosophie politique à l'Université Paris XII-Créteil et à l'Institut d'études politiques de Paris, spécialiste de Foucault et de Nietzsche.
Georges Amar, directeur de la Prospective & Conception Innovante à la RATP, géopoéticien des quais de Seine, inventeur des complexes d'échanges urbains, auteur du "Sens de la Terre".
Georges-Arthur Goldschmidt, traducteur de Nietzsche, Kafka et Peter Handke.
Giusseppe Longo, mathématicien, logicien et épistémologue italien, chercheur à l'École Normale Supérieure.
Guillaume le Blanc, philosophe, écrivain et professeur de philosophie à l’Université Michel-de-Montaigne - Bordeaux III, spécialiste de Michel Foucault et de la critique sociale.
Jacques Lucan, architecte et théoricien de l'architecture, auteur du livre composition non-composition.

Jean Salem, professeur de philosophie à Paris 1, spécialiste des matérialismes d'Epicure et de Lucrèce, mon second professeur de maîtrise à Paris 1.
Jean Christophe Grosso, architecte DPLG, ancien chef d'agence de Santiago Calatrava et Marc Mimram, constructeur d'ouvrages d'art complexes.
Jérôme Brunet, Brunet-Saunier architectes,agence spécialisée dans les hôpitaux, adepte de la simplexité.
Kenji Tokitsu, maître d'arts martiaux, spécialiste du ki et de Miyamoto Musashi, influencé à ses débuts par Arthur Schopenhauer, docteur en sociologie.
Michel Bitbol, philosophe des sciences kantien et schrödingérien,
Michel Mourterot, metteur en scène et directeur du théâtre des loges, à qui cette thèse est dédiée en troisième.

Michèle Sinapi, agrégée de philosophie, directrice de programme au Collège international de philosophie.

Patrice Loraux, ancien maître de conférence à Paris 1, EHESS, philosophe de la différence des registres et des conjectures, un des derniers représentants de l'"école helléniste de Paris".
Paul Demont,  Paris 4, helléniste, spécialiste de l'esuchia (ce serit l'impassibilité si l'on devait parler comme Lyotard ou Loraux) et du tirage au sort.
Shigueru Uemura, maître d'arts martiaux, spécialiste du ki, fondateur de l'Ecole de médecine naturelle japonaise Kamuna.
Stéphane Douailler, professeur de philosophie à Paris 8, disciple de Jacques Rancière et Jacques Derrida, spécialiste de Platon.
Thierry Hoquet, maître de conférences à l'Université de Paris-X Nanterre, auteur de Cyborg philosophy.
Yves Sintomer, professeur en science politique à Paris 8, directeur adjoint du Centre Marc Bloch (Berlin), spécialiste du tirage au sort et de la démocratie délibérative.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article