Archives

Publié par Cazalito

DEVINETTE A LA RITOYENNE...
BUT

 

 

IT'S POOR 

 

NOR YOUR

 

!

 

SENSE IS

 

 

LIKE AN

 

 

 

  REPONSE :

trevuo ervil nu emmoc erreT rus tse snes el erbil sios snolla .enohpoténgam le ni oidar al sap etuocé'n siam uep tse'c sima (sem) 22 neib sèrt

Le VCR c'est le discours de l'esclave, du réflexif esclave de son propre système qui se répète (style Soral)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ritoyenne 17/11/2010 02:58



Quand tu t'exprimes -- surtout directement à moi --, ne peux-tu pas utiliser un langage compréhensible ? J'ai rien capté.



Anthony 20/11/2010 01:20



C'est pas dur il suffit de mettre les titres bout à bout en enlevant le "my" de "My friends" et d'y niclure les mots écrits en majuscule un peu comme une charade... C'est pourtant pas dur... Je
suis navré de faire une telle réponse, surtout que la solution est donnée (écrite à l'envers) en bas d'article... Je nevais pas te tenir le doigt pendant que tu t'amuses à déchiffrer... Je me dis
juste que Heidegger et Soral ont de l'avenir, prout... Monsieur qui êtes si familier alors qu'on ne s'est jamais vu et que ce tutoiement tiens d'une affabilité libertaire... reprout.


Ca m'inquiète pour le futur...



ritoyenne 15/11/2010 23:57



Ouais, ouais, ben moi j'ai bien picolé ce soir...


Bien le bonjour chez vous !


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


:)



ritoyenne 13/11/2010 15:34



et je n'essaierai pas de la résoudre, faut pas exagérer, ..



Anthony Le Cazals 15/11/2010 21:04



C'est pourtant simple il y a juste à lire... Tu vois je voulais te prouver que tu n'irais pas jusqu'au bout des casse-tête, ça ne sert à rien mais Heidegger les trouve tellement bien. Par contre
Soral fait partie de la première étape qui mène au fascisme et je ne comprends pas vraiment qu'ils fustigent ce qu'il vante chez les français (sous le terme d'insoumis) à savoir les
libéraux-libertaires. Il a une certaine manière d'introduire des confusions et de scinder les chose (comme mondialisme et mondialisation c'est-à-dire la part politique du cosmopolitisme et la
part économique-techinque du grand appareil total autonome). J'appartiens à une vieille tradition qui se nomme cosmopolitisme stoicien et qui remonte bien avant à Héraclite et Empédocle, les
poètes épiques... J'aime les juifs parce qu'ils sont cosmopolites et que la philosophie a toujours fonctionner sur le mode de l'étranger et du dérangeur et je n'aime guère les Hébreux qui parce
qu'il lutte contre leur Dieu sont tel Jacob Israel. En cela il continuent l'oeuvre nationaliste et racialste de Hitler mais n'ont . Les fils illégitimes des Juifs ont donné les plus grands
penseurs, Freud, Marx, Spinoza, Bergson, dont la transgression est typiquement juive. Soral le sedentaire à côté produit de la bouille sociologique, du faitalisme, un peu comme les nationalistes
hébreux, je pense à l'héritière de Max Brod qui avec ses chats rend infecte son immeuble. Юрий Слезкин a raison quand il dit que les juifs sont des nomades mercuriens, non des sédentaires
apoliniens mais tort quand il dit qu'il n'existe pas de dionysiaques (surtout quand ceux-ci sont travestis par la bande des chrétiens finissant masquant leur nihilisme en dionisaiques agenouillés
devant le Christ et des juifs déchus, parce que la déchence pour un juif est l'impureté de Dieu, je pense à Solers-Nabe et Zagdanski). J'espère faire un jour revenir les juifs à Odessa pour qu'il
y ait d'autres Richter, même s'il était trop romantique à mon goût. Naomi Klein, expliquent bien comment les descendants des Kazars (de la Zone de résidence russe) n'avaient que foutre d'Israel
mais que fournissant la main d'oeuvre des colonies ceci à permis la fermerture des frontière, les murs de la Honte et la seconde infifada. Un peuple doit disparaître et Tsahal ira comme spnt ces
voeux du Nil à Babylone. Oui je ne parle pas du peuple Israelien car pour moi il n'existe pas, de la même manière que ces derniers ne reconnaissent pas l'existence d'un peuple palestinien, qui
s'est hierarchisé par antagonisme. Tu vois je ne suis pas anti-judaique comme Heidegger et Soral ni mêem anti-sioniste comme ce dernier mais anti-hébraïque, car je crois à l'importance du
diasporique, autrement dit ce qi se rapproche le plus de l'amour du lointain. Mais le plus anti-hébraïque qui soit c'est l'Être absolu des juifs qui les fera se disperser à nouveau car Tsahal a
beau être la meilleure des armées, tout échec signerait la troisième destruction du temple, or le Nouveau Testament étant passé par là, il est dur d'écrire une suite à l'Ancien. Pourtant Mandéens
(partisans de Jean le baptiseur) et Chrétiens (partisans de Jesus de Nazareth l'Oint) ce sont réclamés de la toute fin de l'ancien testament, mais leur frère juifs ne les ont pas reconnus et les
prennent désormais pour des païens qui cherchent leur Dieu. Tu me diras que ce sont de longues digression sans rapport est pourtant c'est au coeur de ton rapport à Heidegger et Soral, qui ne sont
porteur que de mirages (c'est l"éloignement de l'Être chez Heidegger, la ferborgenheit, le voilement, le fait que ce mot vide désigne quelque chose d'insaissable), chez Soral je ne me suis pas
vraiemnt pencher dessus.


 


Je suis encore plus minoritaire que les Juifs, mais je ne suis pas circoncis (traumatisé du 8ème jour) mais effréné (ce qui anatomiquement est peu distant mais physiologiquement est plus proche
de Tesla et ne produit pas une possible modification de la glande sexuelle à la première puberté mais des résilients).



ritoyenne 13/11/2010 01:15



Pas mal y'a du bon son :)



Cazalito Pequenito 13/11/2010 15:33



Oui mais c'est une charade...