Archives

Publié par Anthony Le Cazals

 

 

Tous les cancers sont causés par des mutations dans l'ADN qui se produisent dans les cellules de l'organisme au cours de la vie d'une personne. 21 changements dans le code génétique expliquent le développement de 97 % des tumeurs rencontrées dans les 30 types de cancer les plus courants. Par exemple, pour identifier les principales mutations, les chercheurs ont étudié les génomes de 7042 personnes atteintes des formes les plus courantes de cancer. Des 30 principaux cancers, environ 25 sont liés à l'âge. Chacun des processus de mutation laisse une signature dans les génomes de cancers qu'il a causés. Par exemple, la médecine sait que les produits chimiques retrouvés dans la fumée de tabac mènent au cancer du poumon et que le rayonnement ultraviolet cause des mutations dans les cellules de la peau qui mènent aussi au cancer.  Les cancers constituent environ 13 % de la mortalité mondiale. *


D'un point de vue pathologique, les cancers sont des maladies génétiques, c'est-à-dire qu'ils ont pour origine une modification quantitative et/ou qualitative de nos gènes. Comme il s'agit d'altérations génétiques somatiques qui ne sont présentes que dans le tissu malade, la plupart des cancers ne sont donc pas eux-mêmes héréditaires, seul un terrain plus ou moins favorable pouvant l'être. Les cancers familiaux (10 % des cancers humains) sont associés à une altération constitutionnelle (ou germinale) d'un gène. Les facteurs de risques d'avoir un cancer sont internes (génome, mutation, etc.), induction par un agent infectieux, etc. et/ou externes (alimentation, exposition à des substances cancérigènes ou à des conditions telles que l'irradiation, etc.). Des facteurs hormonaux, et épigénétiques sont possibles. 90 à 95 % des cas de cancers ne sont pas attribuables à des mutations génétiques. ** C'est une position a minima auquel nous ajouterions l'hypothèse que la synchronie cérébro-cordiale (que Nietzsche nomme génie du coeur) est ce qui protège de certains cancers (non pas celui des poumons dû au tabagisme mais ceux dû à une situation de malaise ou "rentrée" ***. Jusque là, La médecine ne connaît toutefois pas tous les procédés biologiques à l'origine des mutations qui sont responsables de l'apparition de la plupart des cancers *. Au vue des recherches et des hypothèses de Sri Aurobindo sur "l'inconscient" des cellules (expression dû à l'époque, j'émet l'hypothèse que je laisse au scientifique de vérifier, qu'il existe une sorte de communication électromagnéituqe à l'interieur de l'organisme et que celle-ci joue le rôle de servomécanisme de le choix de la réplication des gènes et dans l'efficacité des réparations épigénétiques face aux aggressions des molécules réactive à l'oxigène (on pensera à la mode des antioxydants) Les altérations d'origine endogène sont provoquées en partie par des molécules issues de notre métabolisme comme les espèces réactives à l'oxygène. " Chaque jour notre ADN subit des millions d'agressions de la part de ces molécules mais dans la très grande majorité des cas, celles-ci sont réparées de manière très efficace. Néanmoins, il suffit d'une défaillance dans la réparation d'un gène important pour enclencher ou continuer un processus de transformation cellulaire. Des travaux récents (2007) suggèrent que les systèmes de réparation de l'ADN ont une efficacité qui diminue avec l'âge." **


La possible source magnétique des mutations génétiques qui induisent bon nombre de cancers (excepté donc le cancer de la peau et le cancer du poumon) annule la distinction entre source endogène et source exogène trop soumise à la prétendue loi de causlité linéaire qui n'a plus lieu d'être en biologie (comme le rappelle Laborit). La question qui n'est en rien métaphysique du sens que l'on donne à sa vie et non pas du sens que l'on trouverait dans le monde ou du sens que l'on trouverait dans les livres selon les critères de vengeance et de jugement vis-à-vis d'un monde insensé me semble être la meilleure de s'éviter un cancer. Il ne s'agit plus de fonctionner selon un modèle plaisir/déplaisir propre au paradigme homme ou être supérieur mais entre les deux polarités que sont la jubilation et l'insatisfaction que connaissent les créateurs. Attention il ne s'agit pas de dire que l'on soignerait les métastases comme cela, les mutations ont déjà eu lieu, il est même trop tard (d'où la réticences des trois quarts des médecins à se pratiquer la chimiothérapie sur eux-mêmes, méthode d'un autre âge puisqu'elle n'est pas réparatrice). Je me base sur des constats liés à mon vécu qui n'ont rien d'intuitif et pourrait paraître prétentieux si je les énonçais.


Pour appuyer mon hypothèse vous trouverez différents articles sur cette pensée génétique et magnétique en lien avec les cancers  :

- Preuves expérimentales d'interactions entre cellules vivantes et champs électromagnétiques

- L'influence des radiations nucléaires et du magnétisme cérébro-cordial sur l'épigénome de nos cellules

- La réplication

- Epissage alternatif (voir la dernière ligne de l'article)

- L'attention portée aux Near Death Expérience (énoncé pour la première fois de cette inverstigation sur le champ magénitque humain - cérébral, cordial, et il faudrait ajouté à présent cellulaire)

 


A noter que le paradigme dans lequel je me situe est celui énoncé par Nicola Tesla : tout est fréguence. Si les cancers sont liés à l'âge cela peut-être dû aux mutations qui s'accumulent ainsi qu'à la possible baisse de l'harmonie cérébro-cordiale qui selon moi nous maintient en grande santé (système sympathique et parasympathique). Quand on parle d'un cancer d'origine familiale ou héréditaire c'est qu'un certain nombre de mutations sont transmises dès les cellules germinales.

 

 


Pour ne pas paraître farfelu avant d'énoncer mon hypothèse, je donne ici mes sources.

 

* www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/08/15/002-cancer-mutations-genetiques.shtml
** Le début de ce paragraphe est tiré de wikipédia, article cancer. Un autre artcile qui m'échappe à présente parlait des 7 mutations que subissaient une cellule pour devenir cancéreuse.
*** Il y a comme un expression somatique à travers le cancer, ce que l'on ne parvient à extérioriser comme situation de maêtre fini par s'intérioriser sous forme d'une turmeur bégnine ou On pensera à certains inécoutés du 11 septembre, à des personne vivant un métier pénible, je pense comme exemple à Pascal de la bibliothèque de Paris 8, pour ceux qui aurait fréquennté celle-ci il y a quelques années.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article