Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Tous les empires qui se sont succéder depuis l'antiquité ont fonctionné sur le même mome : diviser pour mieux régner, en orchestrant des guerres perpétuelles, épuiser les richesses existantes, réduiore en esclavage explicite ou déguisé les hommes. Rentier par travers, incapables de créer les conditions de l'avenir (l'empire romain fera naître le christiannisme), l'empire est toujours malthusien. Il a à sa tête un petit groupe de personnes, qui ont souvent leurs hommes de paille, César, doge, monarque ou politicien. Cette oligarchie fonde son pouvoir sur le lmonétarisme, puisque comme nous l'avons vu celui-ci permet de stopper l'inflation en retirant à Etat sa mainmise sur l'émoission de l'argent, transformant ce qui rend possible l'activité à risque en une valeur en soi et un instrument de domination. Une caste de banquiers privés émet la monnaie et endette les particuliers, les collectivités, les entreprises, les Etats, ses collègues, elle-même, et prétend ainsi contrôler le monde en le soumettant à une usure. Mais comme le montre Yann Moulier-Boutang (entre autres dans son dernier livre l'abeille et l'économiste), cette usure est créatrice à partir d'une dette.

 

142_projectionpolaire.gif


De l’Antiquité à nos jours, les leviers des empires thalassocratiques n’ont pas varié : maîtrise des mers, mainmise sur les prix des denrées, contrôle du transport international par des monopoles commerciaux, mise sous tutelle des flux financiers, en particulier des mécanismes de prêts internationaux, et, plus récemment, dogme de la « concurrence libre et non faussée » (qui réduit en fait le nombre des agnets ou concurrent), cartellisation (sic), et virtualisation de l’économie au travers de l'heureuse spéculation financière. Ce n'est pas un hasard si Marx au coeur même de l'empire birtannique (thalassocratique) a vu émerger la prolatérisation et les échange de produit de moindre qualité (cf. le rouet de Gandhi contre le textile britannique que les Indiens avaient interdiction de produire), aujourd'hui ce sont 93 à 97% des marchandisent qui passent par les mères. Par exemple, avec les grandes découvertes, et l’élargissement du commerce aux océans, l’oligarchie vénitienne s’est déplacée vers les grands ports du Nord (Rotterdam, Hambourg), puis finalement Londres, tour à tour siège de la Compagnie britannique des Indes Orientales, d’un empire mondial au XIXème siècle, et maintenant de la City, première place financière du monde, qui contrôle, par l’influence de ses idées (nous l'avons déjà vu à partir de Newton, Locke, Smith qui sur le continent donnerons les Lumières au travers de leur deux importateurs Kant et Voltaire). Ses créations : Wall Street, la Réserve Fédérale Américaine, les Banques centrales qui ne sont que des consortium de banques privées, l’Union Européenne des traités de Maastricht et Lisbonne, et la totalité du système monétaire international.

L’arme principale de l’empire tel que le décrit Negri a été surtout la manipulation des cerveaux en esprits à travers divers media : divertissement de masse abêtissants et bestialisants (« jeux du cirque » avec ou sans écran), théories économiques, qui nient la création humaine et le recours au combat. Il s'agissait de domestiquer l'homme tel fut l'invention de l'esprit comme outil de domination, de réduire l'homme à un animal plus ou moins sophistiqué dont le seul but est de rechercher le plaisir et de fuir la douleur, d'établir que le profit consiste à acheter bon marché pour revendre cher, peu importe quoi. Par ailleurs, s’attachant à maintenir les hommes dans l’arriération (car il n’est pas plus dangereux pour l’oligarque que des citoyens dignes, créateurs, qui pensent par eux-mêmes et dont le nombre, en plus, ne cesse de croître), l’oligarchie britannique, en particulier pour contrer l’élan de l’Après-guerre, a travaillé à les jeter dans un obscurantisme anti-productif, voire génocidaire, si l'on pense à l'affaissement que constitue le malthusianisme « vert » et décroissant. Il existe purtant des ressources d'énergies infinies tel que Tesla les a mises en avant qui vont à l'encontre de la rareté économique qui elle permet de fixer les prix, la valeur des choses réduites à leur usage et lmeur échange. Nous avons montré avec Lordon qu'il existe d'autre définition de la valeur. C'est précisément ce qui touche à la pensée comme créatrice de valeur, comme indicatrice d'avenir, acte simple d'endurance qui fait s'effondrer tant l'abondance que la rareté des empires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

venousto 12/06/2010 10:55



http://phebus.journalintime.com/forum/2009-11-10-lespace-venousto