Archives

Publié par Anthony Le Cazals

l'idéalisme est un courant présent (à Paris 8 notamment) puisque Deleuze appartenait à l'idéalisme empirique (systèmes ouverts ou aussi clameur de l'être). Il y a un second idéalisme (systèmes fermés et stupeur de l'être) est un idéalisme transcendantal (l'idéalisme allemand et malgré le réalisme des idées de Badiou même s'il se croit matérailste). Tous les idéalismes partent d'une peur, la prémière idée étant celle du corps, mais parler de corps ou de matière c'est déjà être dans l'idéalisme (peut-être plus empirique). Mais tous les philosophes de système sont des idéalistes comme le dira Schopenhauer. Mais la différence part de deux conceptions différentes des idées. Lesi dées innées et les idées acquises. Les secondes admettant des régressions à l'infini contraiement aux idées platoniciennes. C'est schopenhauer qui se réclamera directement des idées platoniciennes rejetant ainsi les idées de la Raison pures de Kant. Je vous en parlerai à l'occasion... C'est Descartes qui a donc relancé tout cela mais l'idéalisme touche à sa fin, en tout cas je l'espère même Deleuze y consentait. Il faut sortir et de la vie contemplatrice pour une vie accomplie et de l'esprit de vengeance notamment contre ce que l'on nommait jusque là le corps.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article